objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Info Santé

Comment gérer sa sexualité à la ménopause ?



Vous approchez de la ménopause et vous craignez que votre vie sexuelle se dégrade ? Vous êtes ménopausée depuis peu et vous vous posez des questions sur ce que sera votre vie sexuelle désormais ? Il est important de mieux comprendre l’impact de la ménopause sur la vie sexuelle pour mieux la gérer.

Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] L’orgasme d’une femme filmé par IRM
  Des chercheurs ont filmé par IRM ce qu’il se passe dans la tête d’une femme lorsqu’elle a un orgasme ! 

Même s’il demeure vrai que l’activité sexuelle diminue avec l’âge, les seniors d’aujourd’hui n’entendent pas abandonner toute vie sexuelle. En 1971, seulement 38 % des femmes de plus de 70 ans avaient des rapports sexuels. En 2000, elles étaient passées à 56 % ! La vie sexuelle fait désormais partie intégrante de la sensation du bien-être, quel que soit l’âge. Néanmoins, la ménopause représente un tournant important dans la vie des femmes et n’est pas sans impact sur la vie sexuelle.

La production des hormones ovariennes chute, principalement les estrogènes et la progestérone. Les femmes doivent s’adapter aux changements de leurs corps, plus ou moins pénibles selon les individus. Toutefois, première chose à savoir : la sexualité des femmes à la ménopause dépend grandement de leur vécu sexuel avant la ménopause. Si vous êtes satisfaite de votre vie sexuelle, ne craignez pas l’arrivée de la ménopause : tout devrait bien se passer. Alors, est-il possible d’avoir une sexualité épanouie après la ménopause ? Bien sûr que oui ! C’est d’ailleurs le cas de nombreuses femmes.

Les aspects médicaux

Si vous ressentez des difficultés dans votre sexualité — douleurs lors des rapports, absence de désir, perte de plaisir — sachez que vous pouvez en discuter avec votre médecin et ce, bien avant l’arrivée de la ménopause. C’est d’ailleurs un sujet qui sera certainement abordé par votre gynécologue à l’approche de celle-ci.

  • Premièrement, il existe des traitements médicamenteux pour soulager les symptômes de la ménopause qui sont les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes, les troubles du sommeil. Le bien-être général est un prérequis pour avoir une sexualité épanouie. 
  • Deuxièmement, il peut être observé chez certaines femmes ménopausées une sècheresse vulvo-vaginale, voire une atrophie vulvo-vaginale rendant douloureuse la pénétration. Pour traiter ce syndrome, différentes solutions sont disponibles. Un apport local d’estrogènes (gel, crème, ovules, anneau) est en général très efficace.
  • Troisièmement, si vous ressentez une perte de désir, ne culpabilisez pas : celle-ci peut provenir de la chute de la production d’androgènes. Là aussi, des molécules existent. Parlez en à votre médecin.

Les aspects psycho-sociaux

L’état de santé psychologique des deux membres du couple a bien entendu un impact important sur le désir et le plaisir sexuel.

D’une part, pour certaines femmes, la dissociation entre sexualité et reproduction peut être un cap difficile à franchir au moment de la ménopause. Même s’il n’y a plus de projet d’enfant depuis longtemps, même si la femme est sous contraceptif depuis des années, le caractère irréversible peut être vécu douloureusement.

D’autre part, la ménopause entraine des changements corporels, à savoir une prise de poids, une modification de la répartition des graisses, l’apparition des rides, qui peuvent altérer l’image de soi. Enfin, la période la ménopause peut coïncider avec d’autres évènements difficiles de la vie : départ des enfants de la maison, problèmes de santé des parents, difficultés d’insertion professionnelle des seniors… C’est une période où plusieurs facteurs peuvent perturber la santé psychique de la personne et donc impacter sa vie sexuelle. 

En conclusion, une vie sexuelle épanouie est tout à fait possible et même souhaitable après la ménopause. De nombreux évènements peuvent interférer et perturber la vie sexuelle des femmes. Pour beaucoup d’entre eux, des solutions existent : médicamenteuses ou psychologiques. Il va s’en dire qu’une bonne entente dans le couple est un prérequis pour une vie sexuelle épanouie. Un thérapeute ou conseiller conjugal peut dénouer efficacement des situations et redonner au couple une seconde jeunesse.  

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information



Source link

Autres articles

pourquoi l’adopter et comment l’appliquer ?

adrien

Devez-vous parler « bébé » à votre bébé ?

adrien

Quelles sont les conséquences du stress sur la santé ?

adrien

Pourquoi le tourisme médical séduirait-il autant les Français ?

adrien

Comment se préparer à un vol d’initiation en hélicoptère ?

adrien

Qu’est-ce que la technique des abdos hypopressifs ?

adrien