objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Famille

Comment procéder à un test ADN en 3 simples étapes 

L’étape d’analyse d’un prélèvement ADN commence par l’extraction et la purification. Pour pouvoir faire un test sur la molécule ADN des individus testés, l’enlever de son support et la mettre dans un milieu aqueux est indispensable. La dissolution de quelques substances se trouvant sur le prélèvement fait partie du processus, car celles-ci vont perturber les résultats du test. Nous allons cependant voir dans cet article comment faire un test ADN en 3 simples étapes. 

Qu’est-ce qu’un test ADN ? 

Définition

L’ADN ou encore acide désoxyribonucléique, s’agit d’un outil génétique se trouvant dans les cellules du corps humain, mis à part les globules rouges qui sont considérés comme des cellules énucléées. Des tests ont révélé que chaque individu a son propre ADN et que celui-ci se trouve dans tous types de cellules chez un même individu, comme la salive, la peau, le sperme, les cheveux et une prise de sang. À la naissance d’un enfant, celui-ci hérite de 50 % de l’ADN du père de l’enfant et 50 % de l’ADN maternel. Lors des tests réalisés en laboratoires pour démontrer la paternité, le profil génétique tiré de l’échantillon de la mère de l’enfant sera comparé à celui du père biologique. Le but est de déterminer s’il existe les mêmes caractéristiques chez la mère et le père. Ce même procédé s’applique également pour établir un lien familial. 

Son utilité

Les tests d’ADN sont des tests qui permettent de :

  • Retrouver nos origines paternelles ou maternelles
  • Reconnaître un enfant
  • Rendre officiel un changement de nom sur un acte de naissance
  • Couvrir une demande d’immigration (réunification des familles)  
  • Se prononcer sur la gémellité de jumeaux 2
  • Révéler l’origine d’une histoire familiale qui est une source d’anxiété
  • Remonter aux origines d’un litige familial
  • Plaider à des fins de pension alimentaire
  • Faire la contestation d’un testament
  • Déterminer les origines d’une biopsie
  • Connaître l’origine de certaines maladies 
  • Détecter la trisomie chez le bébé

Quels sont les types de tests ADN ? 

Un grand nombre de tests de marqueurs génétiques accordent l’établissement des tests de liens familiaux, comme recourir à des tests de paternité, maternité, fratrie (frères ou sœurs, demi-frère ou demi-sœur), lien de parenté (oncle ou tante, grands-parents, cousins), filiation familiale, l’arbre généalogique paternel ou maternel, gémellité et d’identité génétique.  

Comment faire le test ? 

Faire un test Adn requiert quelques étapes. Cliquez sur le lien suivant pour plus d’informations ici si vous vous posez la question suivante : comment faire un test adn de paternité ? Pour l’instant, voici comment faire le test.

Le typage de marqueurs

Pour analyser l’origine génétique, on utilise la technologie standard qui consiste au typage de marqueurs génétiques de type STR. Appelé encore Short Tandem Repeat ou séquences d’ADN répétitives en tandem à l’ADN qu’on retrouve dans l’ADN nucléaire. Noter que la variabilité de celles-ci est remarquée d’un individu à un autre. Le procédé repose sur le fait d’établir des empreintes génétiques propres à chaque individu, hormis le fait de réaliser un test sur de vrais jumeaux. Certaines séries de marqueurs STR sont dédiées aux chromosomes autosomiques (non sexuels), d’autres séries sont consacrées aux chromosomes sexuels (X et Y). 

Le typage de chromosome Y

Dans le cas du typage du chromosome Y, en utilisant les marqueurs Y-STR, certaines situations s’avèrent avantageuses. Puisque dans une même lignée, le chromosome Y se transmet de génération en génération chez les hommes issus du même père. Cependant l’analyse Y-STR établit une preuve génétique entre les parents éloignés, tels que le neveu, le grand-oncle. Leurs résultats peuvent servir à complémenter les résultats des tests pour prouver un lien familial, qui a été non-concluant. 

Orchid PRO-ADN

Commandez des tests génétiques en ligne est autorisé par la loi française de nos jours. On recherche l’ADN dans deux séquences de deux régions mitochondriales de l’ADN. Celui-ci se situe dans les mitochondries de tous les types de cellules et se transmet uniquement entre mère-enfant. Une analyse génétique qui contribue à retrouver ses origines maternelles éloignées ou en complément aux résultats d’un test familial non concluant. En outre, elle soutient à l’examen d’un échantillon qui ne possède pas suffisamment d’ADN nucléaire ou de mauvaise qualité. 

2