objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Info Santé

Comment protéger le microbiome des aisselles ?



Transpirer est un phénomène qui, dans notre société, se retrouve souvent masqué par les déodorants et antitranspirants. Pour autant, l’utilisation de ces produits n’est pas sans conséquences pour l’organisme. Alors, comment prendre soin du microbiome de ses aisselles ?

Cela vous intéressera aussi

Qu’est-ce que le microbiome humain ?

La transpiration est l’évacuation naturelle de la sueur par les pores de la peau. Elle permet de réguler la température du corps. Or contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas la transpiration qui crée les mauvaises odeurs, mais le microbiome présent sur les aisselles. Et pour que la peau soit en bonne santé, il est important que ce dernier soit au maximum préservé. Un rôle que les déodorants et les antitranspirants ne remplissent pas toujours, là où un déodorant naturel et solide et sain s’avère plus respectueux.

Le microbiome humain se définit comme étant la diversité des micro-organismes présents dans le corps humain comme les bactéries, champignons ou virus. La plupart de ces êtres vivants microscopiques sont inoffensifs et peuvent en outre jouer des rôles essentiels sur et dans l’organisme. Par exemple, certaines variétés de microbes aident à la cicatrisation des plaies, d’autres facilitent la digestion. Quelques-uns vont cependant engendrer des maladies chez l’humain.

Le microbiome est propre à chacun et se trouve influencé par de nombreux facteurs : le lieu de vie et l’environnement, l’hygiène et l’utilisation de produits cosmétiques, le choix des vêtements… En somme, le microbiome joue un rôle de bouclier. Le surcharger de produits cosmétiques aux substances controversées peut conduire à le faire dysfonctionner. D’où l’intérêt d’utiliser une majorité de produits exempts de toute molécule indésirable à l’instar des déodorants naturels.

Pourquoi choisir un déodorant naturel ?

Si les déodorants sont devenus l’un des produits d’hygiène les plus utilisés, certaines critiques apparaissent pourtant de plus en plus. Une étude américaine publiée en 2016 a révélé que les antitranspirants amoindriraient la densité du microbiome sous les aisselles. Sans compter que les molécules intégrées dans certains antitranspirants comme les sels d’aluminium, limitant la transpiration et la sécrétion sudorale, sont suspectées depuis plusieurs années d’être des perturbateurs endocriniens et cancérigènes. Il devient donc opportun de modifier ses habitudes en optant pour un déodorant naturel sans sel d’aluminium et ainsi préserver le microbiome des aisselles.

Quel type de déodorant naturel pouvez-vous adopter ?

Sélectionner un déodorant naturel efficace ne laisse pas de place au hasard. Aujourd’hui, les marques naturelles et bio mettent en avant les ingrédients qu’elles utilisent, leur provenance, les certifications biologiques ou naturelles obtenues et les tests effectués. Elles témoignent de leur savoir-faire, de leur implication pour réduire l’impact environnemental à travers des produits sains pour le corps, mais aussi respectueux de l’environnement. Il est donc possible de choisir en toute connaissance de cause un déodorant naturel contre les odeurs de transpiration, un déodorant naturel peau sensible ou un déodorant naturel sans bicarbonate.

Les ingrédients utilisés pour ces déodorants naturels possèderaient des propriétés bien déterminées. Par exemple, l’hydroxyde de magnésium absorberait l’humidité du corps, le beurre de cacao et l’huile d’amande douce apaiseraient l’épiderme, et les huiles essentielles d’arbre à thé ou de thym neutraliseraient les bactéries sans bloquer la transpiration.

Un autre point est tout de même à souligner lorsqu’on parle de déodorant naturel. Les fabricants, souvent sensibles à la cause environnementale, mettent également l’accent sur d’autres aspects que le déodorant en lui-même. C’est pour cela qu’il il faut également savoir qu’opter pour un déodorant naturel solide signifie souvent que l’emballage est en carton ou en papier donc recyclable. Quant aux déodorants naturels liquides, ils peuvent être conditionnés en flacons recyclables en verre ou élaborés en plastiques recyclés et recyclables ou en bioplastique.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information



Source link

Autres articles

10 conseils pour bien dormir

adrien

La vitamine D, un allié santé à ne pas négliger

adrien

Comment éviter la chute de cheveux ?

adrien

Les biotechnologies vont-elles révolutionner notre quotidien ?

adrien

Quelles sont les vertus du savon au lait d’ânesse ?

adrien

Allez-vous confier votre santé à l’intelligence artificielle ?

adrien