objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Info Santé

Les bébés préfèrent-ils le visage de Monica Bellucci ou celui de Quasimodo ?



Votre bébé est-il sensible à la beauté ? Voici une question inquiétante… Si c’était le cas, cela voudrait dire que même les plus petits succombent à la dictature de la beauté. On sait déjà depuis longtemps que celle-ci à une influence importante sur le comportement des adultes, mais qu’en est-il chez les plus petits ? Slater et ses collègues (1998, 2000) ont réalisé une série d’expériences à ce sujet…

Dans l’une d’elle, ils testèrent plus de cent bébés âgés de cinq heures à deux jours en leur montrant des paires de photos placées l’une à côté de l’autre à environ trente centimètres du nouveau-né. Bien qu’il y eût de nombreuses paires, toutes comportaient la photo d’une femme très belle et la photo d’une femme très… ordinaire. Comment savoir si la fille était belle ou moins belle ? Et bien les chercheurs avaient préalablement demandé à des sujets adultes d’évaluer chacun des visages sur une échelle de 1 à 5. Les résultats montrèrent que les bébés préféraient regarder les visages attrayants, et c’est ce qu’ils firent pendant 80 % du temps, ne consacrant que 20 % aux visages les moins attractifs.

Selon les chercheurs, l’identification est câblée dès la naissance et même sûrement avant.

Les bébés viennent au monde avec un système perceptif assez bien développé. Les bébés préfèrent la beauté. Ces résultats renforcent ceux d’une autre expérience qui avait déjà démontré que les bébés de cinq mois préféraient regarder des visages avec des grands yeux que des petits (Geldart, Maurer et Carney, 1999). Quelle est la raison de cette préférence pour la beauté ? Selon Slater, les beaux visages sont le prototype réel d’un visage humain. Ainsi, en fusionnant ensemble des centaines de visages, on atteint une moyenne statistique de caractéristiques faciales qui s’avère être incroyablement attrayante. Dans l’esprit d’un bébé, ces beaux visages peuvent représenter le visage humain stéréotypé. Et si les bébés ont évolué pour l’identifier, en dépit de leur vision relativement floue, c’est que ce modèle leur sert peut-être à identifier les visages rencontrés en fonction de leur proximité avec ce prototype, ce qu’ils sont capables de faire quinze heures seulement après la naissance.

Conclusion

La préférence pour la beauté est transculturelle et transgéographique. Ainsi quand on montre à un Européen les visages de deux Africains, celui qu’il choisit comme étant le plus attrayant est également celui que choisit un Africain. Cette préférence fonctionne aussi lorsqu’un Africain doit choisir entre les visages de deux Européens. D’après les chercheurs, même si les normes de la beauté faciale changent avec le temps et la culture, elles ne changent somme toute pas tant que cela. Il existe bel et bien une norme biologique et universelle de la beauté.

Ainsi ne blâmez pas le papa de votre bébé quand il regarde une jolie fille, c’est son programme biologique qui s’active… Finalement, contrairement à ce que disait Oscar Wilde, la beauté n’est pas dans l’œil de celui qui regarde, puisqu’elle est innée chez le bébé. Celui-ci préférera, comme son papa, regarder les belles filles que les laiderons. Cela étant, pour un enfant, on sait que la plus belle femme du monde restera toujours sa mère.

Cela vous intéressera aussi

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information



Source link

Autres articles

sur quels critères la choisir ?

adrien

Qu’est-ce que la technique des abdos hypopressifs ?

adrien

peut-on être infecté deux fois ?

adrien

Cinq conseils pour bien s’entraîner avec un vélo elliptique

adrien

Comment fonctionnent les brûleurs de graisse ?

adrien

3 idées de régimes validés scientifiquement à suivre cet été

adrien