objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Vaccination

Où en est la vaccination en Afrique ? La réponse en image


Pour aider les lecteurs à suivre le déploiement de la vaccination en Afrique, The Conversation Africa s’est associé avec Africa Data Hub afin de créer une datavisualisation régulièrement mise à jour, sous forme d’une carte illustrant la couverture vaccinale sur le continent.

Avertissement : Africa Data Hub et Media Hack Collective collectent les données utilisées dans ce tableau de bord auprès de sources multiples – telles que les ministères nationaux de la santé, l’Organisation mondiale de la Santé, Gavi – l’Alliance du vaccin, l’Unicef et diverses agences de presse réputées, entre autres. Bien que nous fassions de notre mieux pour vous fournir des données actualisées, cet outil peut ne pas refléter précisément les chiffres réels. Nous avons noté que le Rwanda a administré plus de vaccins qu’il n’en a reçu et nous nous efforçons de trouver des données actualisées.

Cliquez sur un pays (ou choisissez un pays via la liste déroulante « Choose a country ») pour avoir le détail des données.

La question des inégalités d’accès au vaccin anti-Covid-19 a été au centre des débats ces derniers mois. Il a notamment été souligné que jusqu’à 70 % des doses produites en 2021 avaient été préemptées par une poignée de pays à haut revenu.

Cette situation a causé de sévères problèmes d’approvisionnement pour les pays à revenu faible ou modéré, ce qui a mené à de profondes différences en matière de couverture vaccinale. En moyenne, dans les pays à haut revenu, sur 100 habitants, 61 ont reçu au moins une dose de vaccin contre la Covid-19. Dans les 29 pays à plus bas revenu, en revanche, seules 3 personnes sur 100 ont reçu une injection. À l’échelle du continent africain, ce sont 10 personnes sur 100 qui ont reçu au moins une dose, et seules 4 sur 100 sont complètement vaccinées.

La conséquence de telles inégalités est que si, dans les pays à haut revenu, la population va pouvoir reprendre une vie normale, et l’économie recommencer à fonctionner elle aussi normalement, ce ne sera pas le cas dans les pays à faible revenu, qui continueront à subir les effets de la pandémie.

À mesure que le temps passe, d’autres inégalités se révèlent : celles qui existent entre les pays du continent africain. Alors qu’en moyenne, en Afrique, 4 personnes sur 100 sont entièrement vaccinées, on dénombre plus de 30 pays où moins de 5 personnes sur 100 ont reçu une première dose. Dans le top 5 de pays africains les plus vaccinés figurent trois états insulaires et deux pays d’Afrique du Nord, dans lesquels le nombre de personnes ayant reçu l’ensemble des doses s’échelonne de 20 à 72 %. Mais dans près de la moitié des pays d’Afrique, le pourcentage de personnes ayant reçu un schéma vaccinal complet reste inférieur à 2 %.

L’approvisionnement en vaccins s’est amélioré en Afrique, non seulement grâce aux dons de doses par les pays à haut revenu, mais aussi grâce à la mise sur le marché de nouvelles options vaccinales (vaccins des laboratoires Sinopharm ou Johnson & Johnson). Comment cela se traduit-il sur le terrain ? Les inégalités qui existent entre les pays du continent persistent-elles ? La datavisualisation proposée ici devrait permettre de répondre à ces questions.

À moyen terme, elle constituera également une aide précieuse pour suivre la manière dont l’augmentation de la couverture vaccinale affecte la capacité des pays concernés à résister à de nouvelles vagues d’infections par le coronavirus SARS-CoV-2.

Tous les pays de la planète devraient atteindre des niveaux de vaccination élevés, afin de protéger l’ensemble de leurs populations contre de nouvelles flambées. Il devrait s’agir là d’un objectif international. De tels outils de suivi nous aideront prendre la mesure des progrès accomplis pour l’atteindre.



Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons.

Autres articles

retour sur l’expérience participative de 2016

adrien

bientôt le bout du tunnel

adrien

pourquoi le vaccin d’Oxford-AstraZeneca, autorisé par le Royaume-Uni, pourrait changer la donne

adrien

« L’obligation vaccinale est une mauvaise solution »

adrien

tout ne se joue pas avant deux ans

adrien

ce que signifient les statistiques… ou pas

adrien