objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Info Santé

Peut-on cumuler plusieurs vaccins en quelques semaines ?



La vaccination contre la Covid-19 requiert deux injections, voire trois, à quelques semaines d’intervalle. Comment faire lorsque l’on doit aussi faire d’autres vaccins ? Peut-on enchaîner les injections sur quelques semaines ?

Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] Pourquoi avons-nous plus peur des vaccins que des médicaments ?
  Près d’un Français sur quatre refuse de se faire vacciner. La plupart des gens n’ont pourtant aucune réticence à avaler des médicaments. D’où vient cette différence ? 

Les personnes fragiles doivent se faire vacciner contre la grippe au début de l’hiver. Les adolescents doivent recevoir le vaccin HPV (papillomavirus humain) vers 11-13 ans. Un rappel du vaccin dTcaP (diphtérie, tétanos, coqueluche acellulaire, poliomyélite) est nécessaire à l’âge de 6 ans, puis vers 11-13 ans. Alors que les enfants peuvent maintenant aussi recevoir le vaccin contre la Covid-19 dès l’âge de 5 ans, comment organiser les injections ? N’y a-t-il pas de risques à cumuler plusieurs vaccins sur quelques semaines ?

Quel intervalle entre deux vaccins ?

Certaines personnes craignent, en toute légitimité, qu’il soit dangereux pour le système immunitaire d’être trop stimulé. Il n’en n’est rien. Notre organisme est conçu pour combattre plusieurs maladies en même temps. Par exemple, en hiver, nous sommes sans arrêt confrontés à de multiples virus (gastro-entérite, grippe, bronchite, rhinopharyngite…)

Tous les vaccins non-vivants peuvent être réalisés en même temps, le même jour. En revanche, les points d’injections doivent être différents. Il n’y a pas d’intervalle de temps à respecter entre l’administration de deux vaccins non-vivants. D’ailleurs, il est fréquent que plusieurs vaccins soient administrés en même temps, dans la même seringue comme le dTcaP (4 maladies). On parle alors de vaccins combinés.

Chez les bébés, on va même jusqu’à 6 vaccins en une seule injection avec les vaccins dits hexavalents. Les bébés reçoivent deux injections : à 2 mois puis à 4 mois. Le vaccin hexavalent protège contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, l’hépatite B et l’haemophilus influenzae b.

Autre exemple : la vaccination des voyageurs. Il est fréquent de se faire vacciner contre la fièvre jaune et contre les méningites à méningocoques en même temps avant de partir dans certaines zones. On parle alors de vaccins co-administrés.

Chez les bébés, on va même jusqu’à 6 vaccins en une seule injection avec les vaccins dits hexavalents

Pour information, les vaccins contre le coronavirus sont tous des vaccins non-vivants. Les vaccins vivants atténués disponibles sont les suivants : dengue, fièvre jaune, ROR (rougeole, oreillons, rubéole), rotavirus, varicelle, zona, et BCG. Le vaccin ROR doit être réalisé de manière isolée pour éviter qu’il ne diminue la réponse immunitaire des autres vaccins.

Alors pourquoi espacer de 15 jours le vaccin contre la Covid-19 des autres vaccins ?

Pour faciliter la surveillance des effets indésirables des vaccins contre la Covid-19, il a été recommandé de ne pas administrer d’autres vaccins entre les deux doses de vaccin contre le coronavirus et d’attendre un délai de deux semaines après la seconde dose de ce vaccin. En effet, si deux vaccins sont administrés le même jour et qu’un effet indésirable survient, il sera bien difficile de l’imputer à l’un ou à l’autre des deux vaccins. C’est uniquement par logique de pharmacovigilance que cette décision a été prise. Cette mesure de précaution n’est pas nécessaire pour les autres vaccins puisque leurs effets indésirables sont maintenant parfaitement connus.

Par ailleurs, cet intervalle de deux semaines « seulement » met en lumière une donnée importante, souvent méconnue du grand public : les vaccins ne peuvent pas produire d’effets indésirables sur le long terme. Pour la HAS (Haute Autorité de Santé), deux semaines d’observation après l’injection suffisent.

Pour conclure, il n’y a aucun risque à recevoir plusieurs vaccins en quelques semaines. En revanche, il existe un risque à oublier de faire un rappel. Certains d’entre eux doivent être faits dans un intervalle de temps très strict pour obtenir un maximum de protection. Proposer plusieurs vaccins en même temps représente un gain de temps et de confort pour les usagers et assure une meilleure protection générale de la population.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information



Source link

Autres articles

que se passe-t-il dans votre corps lorsque vous buvez de l’alcool ?

adrien

Comment les daltoniens voient-ils le monde ?

adrien

quels sont les dangers ?

adrien

Comment fonctionne le nutriscore ?

adrien

Top 10 des douleurs les plus intenses

adrien

La vitamine D, un allié santé à ne pas négliger

adrien