objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Info Santé

Pourquoi est-on plus sensible au froid en vieillissant ?


Les personnes âgées sont plus frileuses que les autres. Une sensation de froid renforcée par de nombreux facteurs, à la fois physiologiques et comportementaux. Explications et conseils pour se protéger du froid.

Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] Faut-il manger gras quand il fait froid ?
  L’hiver, le corps doit faire plus d’efforts pour lutter contre le froid. Mais s’il peut sembler logique de manger plus gras, cette affirmation ne tient plus vraiment avec nos modes de vie actuels. 

Les personnes âgées ont tendance à être plus frileuses que les adultes d’âge moyen. Leur température corporelle est sensiblement plus basse, souvent comprise entre 36 et 36,6 degrés (contre 36,6 à 37,5 °C en temps normal). Cette sensation de froid renforcée peut avoir plusieurs causes.

  • Les personnes âgées ont tendance à se nourrir moins, ce qui induit une perte de poids et de masse graisseuse, protectrice du froid.
  • Elles perdent aussi des muscles qui, eux aussi, participent au réchauffement via les frissons. L’hypothalamus, qui régule la température interne, est moins efficace quand on vieillit. On s’adapte donc moins bien aux changements de température.
  • Les vaisseaux sanguins ont tendance à rétrécir avec l’âge et irriguent donc moins bien les extrémités. C’est pourquoi les personnes âgées ont souvent les mains et les pieds froids.
  • Le tissu adipeux perd un certain type de cellules immunitaires (cellules lymphoïdes innées du groupe 2) qui restaurent la chaleur corporelle lorsqu’il fait froid.
  • Les personnes âgées sont moins actives physiquement. Or, moins on bouge, moins on se réchauffe.
  • La prise de certains médicaments (anti-hypertenseurs, neuroleptiques, anxiolytiques, traitements hormonaux…) peut aggraver la sensation de froid.
Le manque d’activité physique augmente la sensation de froid. © studio GDB, Adobe Stock

Les dangers du froid chez les personnes âgées

La sensation de froid induit une grande fatigue et augmente la tension artérielle, d’où un risque accru d’infarctus. Le froid aggrave aussi les affections respiratoires, d’autant plus que le système immunitaire est moins efficace chez les personnes âgées. Le froid accentue également les rhumatismes ou l’arthrite, provoquant des douleurs handicapantes. Enfin, l’engourdissement des membres lié au froid peut favoriser le risque de chute.

Personnes âgées : comment se protéger du froid ?

  • Rester en mouvement : se lever régulièrement, sortir marcher dehors (en étant bien couvert !), etc.
  • Se nourrir correctement et ne pas négliger les protéines. Penser aussi aux soupes chaudes, riches en fibres et vitamines.
  • Boire suffisamment, notamment des boissons chaudes (thé, tisane, chocolat…)
  • Se couvrir correctement, et notamment les extrémités (pieds, mains, cou…)
  • Chauffer raisonnablement sa maison : une température de 20 à 24 °C est préconisée dans les pièces à vivre.
  • Éviter les courants d’air et aérez la maison, pas plus de 10 minutes par jour.
  • Dormir avec une couette épaisse ou des draps chauffés à l’aide d’une bouillotte.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information



Source link

Autres articles

Quelle est la différence entre le pass sanitaire et le pass vaccinal ?

adrien

quels sont les troubles occasionnés ?

adrien

la solution pour un rééquilibrage alimentaire durable ?

adrien

Comment éviter les points de côté ?

adrien

est-ce vraiment légal en France ?

adrien

Quels aliments consommer en mars ?

adrien