objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Info Santé

Pourquoi les hommes grossissent-ils du ventre ?



Quand les hommes grossissent, ils prennent du ventre, tandis que, chez les femmes, les graisses viennent plutôt se loger sur les hanches et les cuisses. Des différences hormonales et l’expression de certains gènes expliqueraient ce phénomène.

Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] Interview 3/5 : comment sont liées nutrition et espérance de vie ?
  En France, l’espérance de vie est une des meilleures du monde, mais cette performance n’est pas uniquement liée à la nutrition. La génétique est peut-être aussi l’une des raisons. Béatrice de Reynal, nutritionniste, a accepté de nous en parler au cours de cette interview. 

Les hommes, en prenant de l’âge, ont tendance à grossir du ventre et, quand la graisse ne peut plus s’y accumuler, l’organisme la stocke ailleurs (foie, pancréas, muscles…), ce qui est néfaste pour la santé.

Les causes du gros ventre chez l’homme

Chez les femmes, les graisses sont plutôt stockées dans les cuisses et les hanches. Ce serait dû à la présence des œstrogènes. D’ailleurs, à la ménopause, les niveaux d’œstrogène diminuent et les femmes peuvent stocker des graisses sur le ventre et développer un embonpoint comme les hommes.

Les hormones expliqueraient donc la répartition des graisses chez les hommes et les femmes. En voici une autre preuve… D’après Mitchell Roslin, de l’hôpital Lenox Hill, à New York, certaines femmes ont tendance à prendre plus de ventre : celles qui ont des niveaux élevés de testostérone, ou celles qui souffrent de pathologies qui réduisent les taux d’œstrogènes, comme le syndrome des ovaires polykystiques.

Gare aux graisses abdominales

Mais comment agissent les hormones ? Des chercheurs ont comparé l’expression des gènes dans la graisse abdominale et la graisse des cuisses (voir ici). Chez l’homme, ils ont trouvé que 125 gènes étaient exprimés différemment dans le ventre et les cuisses ; chez les femmes il y en avait 218. Certains de ces gènes étaient des gènes homéotiques, dont on sait qu’ils peuvent être influencés par des hormones.

De manière générale, même si l’on n’est pas en surpoids, mieux vaut perdre son embonpoint. La présence de graisses abdominales est associée à un risque accru de maladies cardiaques et de diabète. Pour perdre du ventre, l’exercice s’avère souvent efficace.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information



Source link

Autres articles

comment bien utiliser les visières de protection ?

adrien

Les vaccins anti-Covid contiennent-ils des adjuvants ?

adrien

Neuf fruits au goût vraiment bizarre

adrien

Comment fabriquer son propre gel hydroalcoolique maison ?

adrien

Quels aliments consommer en mars ?

adrien

9 idées pour apprécier le rapport au silence

adrien