objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Info Santé

Que faire pour soigner une infection urinaire douloureuse ?



Fréquentes chez les femmes, les infections urinaires sont souvent bénignes. Mais le risque zéro n’existant pas il est important de consulter au plus vite pour se soigner ou détecter d’éventuelles complications.

Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] Que révèle la couleur de l’urine sur votre santé ?
  En temps normal, l’urine est toujours de couleur jaune. Dans certains cas, l’urine est toutefois brune, rouge, verte ou jaune fluorescent. Qu’est-ce que cela signifie et faut-il s’inquiéter ? 

L’infection urinaire douloureuse la plus courante est la cystite. Elle se manifeste par des douleurs ou des brûlures à la miction, une envie d’uriner qui ne passe pas, des urines malodorantes ou troubles voire des douleurs au niveau du pubis. Cette contamination peut évoluer en pyélonéphrite aiguë avec de la fièvre, des frissons, des nausées ou des vomissements si elle n’est pas prise en charge à temps.

Quelles sont les causes d’une telle infection ?

Ces contaminations sont généralement causées par des bactéries naturellement présentes dans les intestins qui se retrouvent dans les voies du système urinaire (vessie, rein, urètre…). Le germe E. coli serait à l’origine de la plupart des infections urinaires !

Peut-on les éviter ?

Impossible de se prémunir totalement d’une infection urinaire douloureuse mais de bonnes habitudes peuvent limiter les risques :

  • boire beaucoup d’eau ;
  • ne pas se retenir et uriner régulièrement pour éviter l’accumulation de bactéries dans la vessie ;
  • s’essuyer d’avant en arrière pour ne pas contaminer l’urètre ;
  • ne pas déséquilibrer la flore vaginale et privilégier les savons au pH neutre ;
  • uriner après un rapport sexuel.

Faut-il consulter un médecin ?

L’apparition des premiers symptômes doit vous alerter. Il est nécessaire de prendre rendez-vous avec votre généraliste ou de consulter un médecin en ligne. Et en cas de facteurs de risque, une consultation en urgence doit être programmée :

  • si vous souffrez de diabète (en raison du terrain chaud et sucré qui favorise la prolifération des bactéries) ;
  • si vous êtes enceinte ;
  • si vous êtes de sexe masculin ;
  • s’il s’agit de récidives (plus de quatre infections urinaires par an) ;
  • si vous souffrez d’une anomalie fonctionnelle ou anatomique de l’appareil urinaire.

Non soignée, une infection urinaire peut provoquer une insuffisance rénale ou une septicémie.

Les femmes seraient plus sujettes aux infections urinaires, est-ce vrai ?

Vrai. Environ 50 % des femmes souffriraient au moins une fois d’une telle contamination dans leur vie selon une étude menée par les Hôpitaux universitaires de Genève. La raison ? L’urètre, qui est plus court chez les femmes, facilite le passage des bactéries.

La situation est plus préoccupante chez les hommes. Les traitements sont plus longs et les scénarios de complication plus fréquents, notamment si l’infection remonte jusqu’à la prostate, comme l’alerte l’Institut Pasteur dans un article publié en 2019.

Comment les soigner ?

Tout dépend de la bactérie en cause. Un test urinaire (également appelé test cytobactériologique) permettra de déterminer l’origine de l’infection et de vous faire prescrire les antibiotiques adéquats.

Toutefois, si à la fin du traitement les symptômes persistent, il faudra de nouveau consulter un médecin. Une récidive peut être causée par de nouvelles infections, une résistance bactérienne ou encore un traitement non adéquat.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information



Source link

Autres articles

Top 9 des astuces pour retrouver le silence

adrien

Pourquoi choisir un matelas à mémoire de forme ?

adrien

Comment bien choisir son brûleur de graisse ?

adrien

quelle révolution nous attend ?

adrien

Couleur des selles : que signifie-t-elle ?

adrien

Peut-on boire de la neige ?

adrien