objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Info Santé

Quelles sont les causes de démence sénile ?



Avec le vieillissement des populations, la démence est une pathologie de plus en plus courante. Elle a un impact fort sur la qualité de vie des patients atteints mais aussi sur celles de leurs proches et aidants. Quelles sont les causes ? Quels sont les facteurs de risque ? Peut-on la prévenir ?

La démence sénile est caractérisée par une « dégradation de la mémoire, du raisonnement, du comportement et de l’aptitude à réaliser les activités quotidiennes ». Elle est la principale responsable de la perte d’autonomie des personnes. S’il s’agit d’une pathologie courante du grand âge, tous les séniors ne sont pas touchés. Néanmoins, près de 50 millions de personnes dans le monde sont concernées. Chaque année, 10 millions de patients supplémentaires sont atteints. En 2030, il pourrait y avoir 82 millions de sujets atteints de démence, et 152 millions en 2050. Il s’agit d’un problème de santé publique car la démence a un coût sociétal et médical important.

Quels sont les facteurs de risques de la démence sénile ?

L’âge est bien entendu le premier des facteurs de risques. Mais ce n’est pas le seul ! D’une part, la démence peut atteindre des adultes relativement jeunes (de moins de 65 ans). Ce serait le cas de 9 % des personnes touchées par une démence. D’autre part, des personnes vont vivre très âgées en gardant « toute leur tête ».

Il est prouvé que le risque de démence est influencé par le mode vie. Faire de l’exercice physique, ne pas fumer, ne pas boire trop d’alcool, avoir une alimentation saine et équilibrée, ou encore conserver une activité cognitive aussi longtemps que possible… Tous ces facteurs font diminuer le risque de démence !

Quelles sont les causes de la démence sénile ?

La démence n’est pas liée à un processus normal de vieillissement du cerveau. Elle résulte de maladies. Il en existe plusieurs formes.

La maladie d’Alzheimer serait responsable de 60 à 70 % des cas. Celle-ci est liée à une accumulation excessive de deux protéines dans le cerveau : la protéine bêta-amyloïde et la protéine tau. Celles-ci sont responsables de lésions. La quantité anormale de protéine bêta-amyloïde forme des plaques amyloïdes à l’extérieur des neurones. L’excès de protéine tau à l’intérieur du neurone déclenche une dégénérescence neurofibrillaire.

La démence à corps de Lewy est la seconde cause de démence la plus fréquente après Alzheimer. Elle résulte elle aussi d’une accumulation importante et anormale de protéines à l’intérieur des cellules nerveuses, la protéine alpha-synucléide. Cet excès empêche le fonctionnement normal des neurones et stoppe la transmission de messages dans le cerveau.

La démence fronto-temporale est une autre pathologie provenant d’une dégénérescence des lobes frontaux du cerveau, là aussi liée à une accumulation anormale de protéines : TDP-43, TAU ou FUS. Il existe aussi une forme de démence vasculaire, conséquence d’un ou plusieurs AVC.

Par ailleurs, une personne peut être atteinte de plusieurs maladies en même temps ou d’une forme mixte n’impliquant pas qu’un seul processus.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information



Source link

Autres articles

Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir son déambulateur

Emmanuel

Les bienfaits de la chirurgie esthétique sur votre mental 

Emmanuel

Courir pour maigrir : les erreurs à éviter

adrien

Cinq conseils pour bien s’entraîner avec un vélo elliptique

adrien

10 choses insoupçonnées qui nous empêchent de dormir

adrien

quels aliments consommer en septembre ?

adrien