objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Info Santé

quels bénéfices pour notre santé ?

quels bénéfices pour notre santé ?
Notez cet article



Le silence est d’or nous dit le dicton. Et, les chercheurs le confirment. Vivre dans le bruit n’est pas conseillé. Au-delà du plaisir de profiter simplement de moments de silence ressourçants, les bénéfices du calme sur notre santé sont bien réels.

Notre société moderne a tendance à faire beaucoup de bruit. Mais il reste toujours possible de retrouver un peu de silence. Bonne nouvelle, commentent de plus en plus de scientifiques. Car le bruit, d’une part — et bien au-delà des dommages qu’il peut causer directement à nos oreilles –, a un effet négatif sur notre santé. Et le silence, d’autre part, est source de bienfaits.

Sur la plateforme EDF Pulse & You, une campagne de co-idéation sur le thème du silence vous invite à partager vos expériences en la matière. L’occasion, par exemple, d’échanger sur les bénéfices du calme que vous avez pu expérimenter. En attendant, en voici quelques-uns soulignés par les chercheurs.

Bruit : le cerveau en première ligne

Première cible : notre cerveau. Qu’ils aient étudié les effets de la musique et du silence sur le cerveau de souris ou qu’ils se soient intéressés au cerveau de moines bouddhistes en méditation, les conclusions des chercheurs sont unanimes. Le silence ouvre de nouvelles perspectives et permet à de nouvelles idées de prendre forme.

Dans le silence, notre cerveau est moins sollicité. Il consomme moins de glucose et produit moins de toxines — celles que l’on évacue pendant notre sommeil, celles aussi qui sont liées à la maladie d’Alzheimer. C’est pourquoi le silence — aussi bien l’absence de bruit que l’absence de tracasseries du quotidien — est fondamental pour le bon fonctionnement cérébral. Il nous permet de nous plonger dans notre mémoire, mais aussi de nous projeter vers les autres et dans le futur. Une manière de favoriser la créativité, la concentration et la construction de soi.

Une preuve ? En 2013, une étude sur des souris a montré le développement de nouvelles cellules dans la région de l’hippocampe à la suite d’une exposition de deux heures de silence par jour. La région de l’hippocampe est cette région du cerveau qui gouverne l’apprentissage, les souvenirs et les émotions.

Un peu de silence pour moins de stress

Le bruit est un facteur de stress. Il dope les sécrétions de certaines hormones de défense comme l’adrénaline ou le cortisol. Une exposition prolongée au bruit peut ainsi entraîner une augmentation du risque cardiovasculaire, une altération du système immunitaire ou des symptômes dépressifs.

Au contraire, vivre ou travailler dans un environnement calme procure un sentiment de bien-être, d’apaisement. C’est probablement, comme le suggère une étude parue en 2006, parce que le silence aide à diminuer notre tension artérielle et fluidifie notre circulation sanguine. De quoi soulager les tensions. Selon une étude de 2018, l’exposition au bruit augmente de 2 à 3 fois le risque de mauvaise santé mentale.

Silence et sommeil retrouvés

Se mettre au calme avant de dormir permet de trouver plus facilement un sommeil réparateur. Mais, s’autoriser à profiter de plages de silence tout au long de la journée aide aussi à améliorer notre sommeil. Des travaux menés en 2015 montrent d’ailleurs que la condition de personnes âgées souffrant d’insomnie s’est améliorée après six semaines de méditation en pleine conscience.

Et, contrairement à ce que l’on pense parfois, il ne semble pas exister de phénomène d’habituation physiologique au bruit pendant la nuit. Notre corps ne s’y habitue jamais… Même lorsque nous dormons, les sons parviennent jusqu’à notre oreille et sont transmis au cerveau. L’empêchant de profiter d’un repos bien mérité.

Le silence est aussi bon pour le cœur

De nombreuses études scientifiques rapportent un lien entre exposition au bruit et augmentation des maladies cardiaques. Des centaines de milliers de cas d’hypertension seraient chaque année le résultat d’une exposition à un bruit excessif.

Pourtant, deux minutes de silence par jour seulement suffiraient à ralentir le rythme de nos battements de cœur. Un peu de calme aiderait aussi à prévenir la formation de plaques dans les artères. Et bien sûr, le silence, en améliorant notre sommeil et en réduisant notre stress, ne peut qu’être bénéfique à la santé de notre cœur.

Sujet réalisé en partenariat avec les équipes d’EDF

Ce qu’il faut retenir

  • Une nouvelle campagne de co-idéation est mise en ligne sur la plateforme EDF Pulse & You.
  • Vous avez jusqu’au 15 janvier 2021 pour vous exprimer sur le thème du silence.
  • Après l’expérience que vous en avez eue pendant le confinement imposé par la crise du coronavirus, votre rapport au bruit a peut-être évolué et vous avez ressenti les effets bénéfiques du silence sur votre santé ? C’est le moment de le dire…

Cela vous intéressera aussi

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information



Source link

Autres articles

Le kudzu, pour lutter contre les addictions

adrien

Allez-vous confier votre santé à l’intelligence artificielle ?

adrien

Les innovations dans les biotechnologies vont-elles révolutionner le monde de demain ?

adrien

quels sont ses bienfaits et comment la préparer ?

adrien

Comment fabriquer son propre gel hydroalcoolique maison ?

adrien

obligations de l’employeur et droits du salarié après le déconfinement

adrien