objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Info Santé

symptômes et traitement de cette dermatose inflammatoire récidivante



Choc affectif, stress, maladies associées, réaction à la prise de certains médicaments… La liste est longue pour identifier les facteurs favorisant le lichen plan, cette maladie auto-immune qui se déclare sur la peau et les muqueuses. Considérée comme bénigne, elle affecte considérablement la qualité de vie des patients d’autant qu’elle peut devenir chronique, avec de nombreuses récidives ; son traitement est long, nécessitant parfois plusieurs années.

Cela vous intéressera aussi

Affectant 1 à 2 % de la population, et principalement des femmes d’âge moyen, le lichen plan est une dermatose inflammatoire chronique et récidivante non contagieuse, bénigne, affectant la peau, les ongles et les muqueuses. Les causes sont mal comprises mais les médecins penchent pour une maladie auto-immune dans la mesure où une réaction cytotoxique (lymphocyte T) se développe contre les cellules de la couche superficielle de l’épiderme et des muqueuses (buccale, génitale).

Sur la peau, il se localise plutôt au niveau des poignets et chevilles, sous forme de papules en plaques violacées qui engendrent de très fortes démangeaisons en prenant différents aspects selon la localisation.

Dans près de 50 % des cas, des lésions se retrouvent dans les muqueuses buccales. Elles prennent l’aspect d’ulcères fortement douloureux. Sécheresse buccale, brûlure, difficulté d’alimentation affectent considérablement la qualité de vie des patients. De pronostic favorable dans la grande majorité des cas, une transformation maligne peut survenir (entre 0,3 et 3 % des cas) justifiant une surveillance stricte de cette maladie.

Le diagnostic repose sur les antécédents du patient (maladies associées, prise de médicaments), l’examen clinique et surtout l’anatomopathologie (prélèvement sur la lésion par une biopsie).

Le lichen plan : une origine mal connue  

Il n’existe aucun moyen de prévention du lichen plan. L’origine et les causes de cette affection sont méconnues. Des hypothèses concernant des facteurs favorisants sont avancées telles que des associations avec des maladies virales (Hépatite C) et des réactions à certains médicaments (AINS, antiviraux, antihypertenseur). Dans le lichen plan buccal, les lésions peuvent apparaître par contact avec du matériel dentaire (amalgame, cobalt, nickel). Les habitudes de vie (tabac, alcool) peuvent jouer un rôle non négligeable dans la survenue de cette pathologie. La dimension psychologique est fortement avancée surtout quand il apparaît sous forme de poussées, parfois déclenchées par des situations émotionnelles ou de stress.  

Les traitements du lichen plan

L’affection est bénigne ne nécessitant en ligne générale, qu’un traitement local à base de corticoïdes (sous forme de crème). Dans certains cas, et sur les formes récidivantes, une corticothérapie par voie orale peut être envisagée. Dans sa localisation buccale, l’arrêt du tabac, de l’alcool et une hygiène bucco-dentaire drastique sont indispensables. La luminothérapie par UVA ou UVB est proposée comme une alternative aux traitements oraux quand ces derniers ont échoué ou sont contre-indiqués. Selon les personnes, des anxiolytiques ou antidépresseurs peuvent être prescrits afin de diminuer la composante psychologique de la maladie.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information



Source link

Autres articles

Les brûle-graisses sont-ils efficaces ?

adrien

Quelle est la meilleure position pour dormir ?

adrien

Comment le SARS-Cov-2 se propage-t-il dans les voies respiratoires ?

adrien

Est-ce risqué de se rendre chez le dentiste pendant la pandémie ?

adrien

Quels sont les virus les plus contagieux ?

adrien

Quels aliments consommer en août ?

adrien