objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Nutrition

Tout savoir sur Pierre Dukan

A moins d’être malade, notre corps est maintenu à une température constante d’environ 37 degrés, qu’il fasse froid ou chaud.  Théoriquement, il est possible de mettre à profit ce mécanisme d’autorégulation thermique pour brûler plus de calories sans se fatiguer. Dans la pratique : gare aux refroidissements!

Comment augmenter ses dépenses énergétiques quotidiennes sans faire d’effort physique? Voilà une question que se posent sans doute les moins sportifs d’entre nous… Grâce au froid, répond Marie Belouze-Storm, auteure et journaliste spécialisée dans la santé connue pour sa série de bouquins à l’attention des « paresseuses » (« Les bons plans anticellulite des paresseuses », « Le régime des paresseuses »…). Le médecin nutritionniste français Pierre Dukan est du même avis…

Dans des conditions de vie ordinaire, une majorité des calories dépensées par notre organisme servent à maintenir notre température entre 36.1 et 37.8° C. Sur base de cette observation simple, ces deux spécialistes de l’amaigrissement express proposent diverses manières de consommer plus de calories sans effort (ou presque). Frileux s’abstenir!

  • Les bains et les douches tièdes
    D’après le Dr Dukan, rester pendant deux minutes sous une douche à 25° contraindrait l’organisme à dépenser 100 calories supplémentaires simplement pour s’opposer au refroidissement du corps. Visez surtout les régions du corps telles le cou, les aisselles et la poitrine où se trouvent de grosses artères…
  • Vive les fringues légères !
    Se vêtir plus légèrement en éliminant les gros pulls et les sous-vêtements chauds ou dormir avec une couverture en moins ou la fenêtre ouverte vous débarrassera d’une autre centaine de calories supplémentaires par jour. « En dormant dans une pièce à 16° au lieu de 20°, en tee-shirt et sans couverture, vous pouvez brûler jusqu’à 120 kcal supplémentaires par nuit. Et on ne triche pas en se collant à Jules ! », écrit Marie Belouze-Storm.
  • Repas et boissons froids
    Les aliments chauds sont plus caloriques que les mêmes aliments refroidis. Le corps doit dépenser de l’énergie pour amener un plat froid ou une boisson fraîche à sa température intérieure, ce qui a le double avantage de consommer des calories et de retarder leur assimilation et la réapparition de la sensation de faim. Ainsi, boire 2 litres d’eau à 10° ou sucer cinq à six glaçons par jour permettrait de consommer 60 calories supplémentaires sans effort…
  • Les économies de chauffage
    En réduisant la température ambiante de votre logement de 25° à 22°, le corps serait obligé de brûler 100 calories supplémentaires par jour, d’après les calculs du Dr Dukan. En ces temps d’économies vertes, quoi de plus naturel que de réduire la consommation d’énergie de chauffage ?
  • Les sports d’extérieur
    Pratiquer une activité physique à l’extérieur lorsqu’il fait froid boosterait également la dépense de calories, à condition de ne pas être excessivement emmitouflé bien sûr…  A effort égal, vous augmenterez vos dépenses caloriques de 10 à 15%, selon Marie Belouze-Storm.

Avant d’opter pour le régime Dukan, posez-vous les deux questions suivantes : Acceptez-vous les directives ? Êtes-vous discipliné ?

Si vous avez besoin d’un cadre strict et précis pour tirer le meilleur de vous-même et vous surpasser, alors le régime Dukan est peut-être ce qu’il vous faut… En revanche, si vous ne supportez pas les règles, n’y pensez pas ! Les deux premières phases sont relativement courtes mais très restrictives et vous aurez aussi besoin d’une volonté de fer pour tenir le coup et les traverser sans craquer. Une petite note positive cependant : vous n’aurez pas faim ! C’est déjà ça…

Les sources d’information utiles ne manquent pas : l’Internet regorge de conseils, recettes, chats et autres forums en ligne qui traitent du régime Dukan. Vous y trouverez aussi les livres, le site internet et la page Facebook du Dr Dukan et pourrez même, moyennant le paiement d’une somme variant d’un cas à l’autre, obtenir un coaching on-line personnalisé.

Le régime Dukan autorise les sorties au restaurant mais il vous faudra veiller à ne pas commander n’importe quoi. Durant la phase d’attaque, viandes, jambons et volailles maigres, poissons, crustacés, fruits de mer, œufs, tofu et seitan pourront être consommés « à volonté » mais devront être préparés sans matières grasses, ce qui n’est pas évident au restaurant… Durant la phase de croisière, vous pourrez y ajouter des légumes mais ceux-ci devront également être préparés sans beurre, crème, mayonnaise ni huile… Quand au dessert, à moins d’avoir un pot de yaourt maigre sous la main, oubliez-le ! Un café ou un thé sans sucre devra faire l’affaire. Vins, apéritifs, bières et autres alcools sont totalement interdits.

Les protéines animales, les légumes et les produits laitiers étant relativement chers, le régime Dukan peut se révéler une expérience assez coûteuse surtout si vous décidez de vous nourrir de homard et de gibier (qui sont autorisés « à volonté »).

Par ailleurs, ce régime n’est évidemment pas conçu pour les végétariens et encore moins pour les végétaliens. Pendant la phase d’attaque (1 à 10 jours) les seules options végétales sont le tofu et le seitan. Lait, yaourt, steaks et autres burgers végétariens dérivés du tofu ne sont autorisés qu’à très petites doses car ces aliments sont riches en hydrates de carbone. En revanche, les personnes qui souffrent d’une intolérance au gluten supporteront très bien le régime Dukan : elles devront cependant s’assurer d’acheter du son d’avoine sans gluten (cet aliment est prescrit en fin de régime et doit être pris quotidiennement « à vie »…).

A noter enfin que le Dr Dukan recommande de faire de l’exercice: 20 minutes par jour de marche énergique pendant la phase d’attaque, 30 à 60 minutes pendant la phase de croisière, 25 minutes pendant la phase de consolidation et 20 minutes pendant la stabilisation permanente (c’est-à-dire pour le reste de votre vie). Il propose aussi des exercices pour tonifier les abdominaux, les bras et les fessiers.

Faciles à utiliser, les protéines pures en poudre ont beaucoup de succès auprès des sportifs et des personnes qui souhaitent perdre du poids. Mais ces produits artificiels remplacent mal une alimentation naturelle riche en protéines, et peuvent aussi présenter certains risques pour la santé. 

Le blanc d’œuf est la source naturelle la plus pure de protéines : c’est un aliment de régime idéal qui peut servir à préparer d’innombrables recettes pauvres en calories. D’autres excellentes sources de protéines sont les viandes maigres (veau, bœuf et cheval), les abats (rognons, foie, cœurs, langue), la volaille à l’exception du canard, les jambons dégraissés, les œufs et les laitages maigres (fromage blanc, faisselle, yaourt, lait), le poisson maigre ou gras, les crustacés et fruits de mer, ainsi que le tofu et le seitan.

L’inconvénient majeur de la plupart de ces aliments naturels est qu’il faut prendre le temps de les préparer (les plats prêts à la consommation étant souvent trop gras). En outre, ils doivent généralement être tenus au frais et consommés assez rapidement. Pour certaines personnes, les protéines en sachet peuvent donc constituer une solution de remplacement plutôt pratique : elles sont faciles à transporter et à utiliser n’importe quand et n’importe où, ce qui n’est pas négligeable lorsqu’on a une vie chargée et des horaires irréguliers. Si le produit choisi est de bonne qualité, les protéines qu’il contient seront aussi plus pures que les protéines naturelles.

Cependant, les poudres protéinées présentent un certain nombre d’inconvénients. Premièrement, ce sont des aliments artificiels : manger des poudres, ce n’est évidemment pas agréable. Le plaisir de manger est supprimé. Or il faut savoir que les sensations alimentaires telles que le goût, l’odeur, la texture ou l’apparence d’un aliment sont fondamentales tant du point de vue psychologique que du point de vue diététique. En effet, elles sont indispensables au déclenchement de la sensation de satiété. Les poudres sont trop vite ingérées, ce qui donne l’impression de « manger du vide ». D’après les nutritionnistes, elles peuvent être à l’origine de crises de boulimie réactionnelle et d’un effet boomerang : le poids perdu revient au grand galop… Seule une consommation modérée et occasionnelle peut être utile, par exemple dans le cadre de la stabilisation de la perte de poids (par exemple, le régime Dukan exige un jour par semaine d’alimentation exclusivement protéinée).

Sachez que tous les produits vendus dans le commerce ne sont pas de qualité biologique équivalente ! Renseignez-vous auprès d’un spécialiste avant d’en acheter. Aux États-Unis dans les années 1970, alors que les régimes protéinés étaient les premiers au hit-parade des méthodes amaigrissantes, une série d’événements dramatiques est venue tempérer l’engouement pour ces produits : le décès d’une soixantaine de personnes suite à l’absorption de poudres de mauvaise qualité et à des périodes de diète trop longues (parfois 6 mois et plus).

Enfin, notez aussi qu’en raison de l’absence de fibres, les poudres protéinées peuvent causer des problèmes de transit intestinal parfois sérieux et des ballonnements incommodants.

Autres articles

Santé pour maigrir – 1ère partie

Irene

Accro Aux Somnifères : qu’est ce que c’est ?

Irene

Cuisine Minceur : qu’est ce que c’est ?

Irene

Complexe D’Adonis : qu’est ce que c’est ?

Irene

Edulcorant Artificiel : qu’est ce que c’est ?

Irene

Chronobiologie : qu’est ce que c’est ?

Irene