objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Nutrition

Régime Weight Watchers : qu’est ce que c’est ?

Tout est mis en œuvre pour vous faciliter la vie à condition que vous en ayez les moyens ! Pour avoir accès aux différentes formules des Weight Watchers, il faut s’inscrire et payer une cotisation mensuelle ou trimestrielle. Mais certains outils comme la newsletter électronique et les recettes en ligne sont gratuits.

Une chose est certaine : vous n’aurez pas faim avec le régime Weight Watchers puisqu’il autorise les fruits et les légumes « à volonté » et met l’accent sur les aliments riches en fibres comme le pain et les pâtes complètes qui prolongent la sensation de satiété. La ration quotidienne de points est toujours suffisante pour trois repas et deux collations: le minimum est de 29 points, la moyenne se situant entre 31 et 33 points par jour. Ce chiffre est établi selon les données personnelles de chacun : sexe, taille, âge et poids à perdre. En outre, une marge de manœuvre de 49 points additionnels par semaine est disponible, ce qui procure une certaine flexibilité. Un petit excès de temps à autre est donc toléré !

D’ailleurs, les Weight Watchers encouragent leurs adhérents à se faire plaisir et à s’offrir des aliments tels les pâtes, les sandwichs garnis ou les desserts. La consommation d’alcool est cependant limitée (une bière de 33 cl équivaut à environ 5 points). Des milliers de recettes sont disponibles gratuitement sur ​​le site de l’association, complétées d’informations comme le temps de préparation et de cuisson, la taille des portions et le niveau de difficulté, sans oublier le nombre de points correspondants. Vous n’aurez aucun mal à trouver votre bonheur parmi les innombrables suggestions, y compris des recettes adaptées aux végétariens et végétaliens, des recettes sans gluten ainsi que des astuces pour réduire la consommation de sel. Notons que beaucoup de recettes conviennent aussi aux personnes qui mangent kascher ou halal.

A tout moment, vous pourrez facilement vérifier les points correspondant à ce que vous mangez : sur le site internet, bien sûr mais aussi avec le guide de poche ou la  calculatrice de poche, tous deux faciles à emporter partout. Il y a même une application iPhone…

Comme aucun aliment n’est interdit ou indispensable, manger au restaurant est tout à fait possible. L’association fournit d’ailleurs une multitude d’informations et de conseils pour vous aider à faire les meilleurs choix au restaurant. Si vous avez une envie folle de pizza aux quatre fromages, allez-y ! Les Weight Watchers vous aideront simplement à contrôler la taille des portions et à adapter vos recettes afin de vous nourrir aussi sainement que possible. Si vous n’aimez pas préparer la cuisine ou si vous n’en avez pas le temps, divers repas prêts à l’emploi de la marque Weight Watchers sont disponibles en grande surface. Des ressources complémentaires sont disponibles pour les adhérents, comme par exemple les démonstrations vidéo d’exercices de fitness et divers autres outils pour garder la forme.

Le coût de l’affiliation varie selon votre choix d’assister aux réunions hebdomadaires ou d’utiliser uniquement les outils en ligne. Un abonnement de trois mois, Weight Watchers Online coûte 64 €. La formule complète donnant de plus accès aux réunions coûte 39.90€ par mois.

Sources :

www.weightwatchers.com
www.weightwatchers.fr

Le régime Weight Watchers ne présenterait ni risque ni effets secondaires particuliers sauf pour les enfants et les femmes enceintes. Aucune carence majeure n’a pu être constatée.  En outre, il favoriserait la santé cardiovasculaire.

Dans une étude publiée en 2005 dans Journal of the American Medical Association, des chercheurs ont trouvé qu’après un an de ce régime le rapport entre le « mauvais cholestérol » et le « bon cholestérol » avait diminué de 10 %, ce qui réduit de manière substantielle le risque de maladie cardiovasculaire*. D’autres recherches ont permis de confirmer cet impact sur le taux de cholestérol. Dans une étude publiée dans Public Health Nutrition en 2009, des chercheurs ont montré que les taux de mauvais cholestérol et de triglycérides tombaient significativement après six mois de régime Weight Watchers.

Une baisse du taux de glucose sanguin après six mois de régime Weight Watchers peut être observée chez certaines personnes mais il n’existe aucune preuve d’un quelconque impact particulier en termes de contrôle ou de réduction du risque de diabète.  Le risque de contracter ce type de maladie chronique est évidemment plus élevé chez les personnes en surpoids chez qui toute initiative permettant de réduire l’excès pondéral est donc bénéfique.

Plus généralement, il n’y aurait pas d’indication de risque grave ou d’effets secondaires liés à ce régime. Notez cependant qu’il n’est pas conseillé à tout le monde: les enfants de moins de 10 et les femmes enceintes ne sont pas admis aux Weight Watchers ; entre 10 et 17 ans l’inscription se fait sur prescription écrite d’un médecin uniquement. En effet, les régimes amaigrissants (quels qu’ils soient) peuvent nuire à la croissance.

D’après les nutritionnistes, ce régime n’engendrerait pas de carences majeures en vitamines et oligo-éléments. Les auteurs d’une étude publiée en 2008 dans Nutrition Journal ont constaté une baisse des apports quotidiens en riboflavine, niacine, potassium, calcium, magnésium, fer et zinc après deux mois, mais les niveaux de ces nutriments essentiels restaient malgré tout au-dessus du seuil minimal recommandé. Les Weight Watchers conseillent malgré tout la prise quotidienne d’un complexe multivitaminé pendant toute la durée du régime.

Les adhérents sont aussi encouragés à bouger et à utiliser chaque opportunité de la vie quotidienne pour se dépenser physiquement : le ménage, les courses, les sorties… Chaque activité sportive ou domestique comme la natation, la danse et le nettoyage correspond à un certain nombre de points supplémentaires. En pratique cela signifie que l’effort physique est récompensé : trois ou quatre séances vous permettront de vous offrir une petite folie occasionnelle comme un repas de fête au restaurant ou… une deuxième tranche de pizza arrosée d’une grande bière !

* Le «mauvais cholestérol» est le cholestérol LDL (lipoprotéines de faible densité) et le « bon cholestérol » est le cholestérol HDL ou (lipoprotéines de haute densité).

Malgré les nombreux outils en ligne bien conçus, l’efficacité de la méthode Weight Watchers repose avant tout sur la participation aux réunions : pendant 45 minutes, une fois par semaine, les participants peuvent y exposer les réussites et les échecs rencontrés dans leur combat contre les kilos superflus.

La dynamique de groupe est une composante importante du système Weight Watchers : les séances collectives ont pour objectif de soutenir les adhérents et de renforcer leur motivation. Elles ne sont pas obligatoires (les adhérents ont la possibilité de suivre le programme en ligne uniquement) mais une participation régulière permettrait de renforcer les résultats du régime et d’en assurer la stabilisation à long terme.

D’après une étude publiée en 2011 dans la revue médicale The Lancet, le régime Weight Watchers permet de perdre environ deux fois plus de poids que le programme standard prescrit par le médecin traitant. Les auteurs britanniques, allemands et australiens de cette étude portant sur une période de 12 mois, ont trouvé que les personnes assistant régulièrement aux réunions de l’association tenaient mieux le coup sur la durée et se soumettaient mieux aux exigences de leur régime alimentaire. En un an, elles ont perdu deux fois plus de graisse et deux fois plus de poids corporel que le groupe témoin (5,1 kg en moyenne contre 2,2 kg). En outre, elles ont aussi bénéficié d’une réduction plus importante du tour de taille et donc, des graisses abdominales, responsables d’une augmentation du risque des maladies cardiovasculaires et de diabète.

Une autre étude publiée dans Annals of Internal Medicine en 2005 a conclu que le soutien psychologique résultant de la participation aux réunions accroît l’efficacité du programme Weight Watchers à long terme: évaluant la situation sur une période de deux ans, elle montre que les personnes fidèles aux rendez-vous hebdomadaires avaient nettement moins tendance à regrossir que celles qui n’y assistaient que sporadiquement.

Les réunions hebdomadaires de trois quarts d’heure constituent donc l’un des piliers fondamentaux de la méthode. Elles offrent l’opportunité aux adhérents d’apprendre des notions de diététique et d’échanger recettes, idées et expériences personnelles. L’animateur est souvent un ancien adhérent qui a lui-même maigri grâce aux Weight Watchers et qui connaît donc bien les difficultés rencontrées par les participants. Cependant, en raison de leur succès, les groupes sont souvent très grands (une trentaine de personnes). Cela laisse bien peu de temps pour des réponses personnalisées des animateurs qui sont parfois dépassés par la complexité de certaines questions, n’étant généralement ni diététiciens, ni nutritionnistes, ni médecins, ni psychologues…

Autres articles

Saumon teriyaki pour maigrir

Irene

Chrononutrition : qu’est ce que c’est ?

Irene

Gerda Boyesen : qu’est ce que c’est ?

Irene

Régime Protéiné : qu’est ce que c’est ?

Irene

Tour De Taille : qu’est ce que c’est ?

Irene

Musculation pour maigrir

Irene