objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Nutrition

Maigrir à Tout Prix

Et si malgré tous vos efforts vous ne parveniez pas à perdre vos kilos superflus?  

Que cela ne vous déprime pas ! N’en soyez pas malheureux. Comme dans toutes les situations de la vie, il faut avant tout tenter d’être honnête avec soi-même, lorsqu’on aborde un programme d’amincissement ou de remise en forme. Il faut savoir ce qui compte réellement dans la vie. A quoi tient le bonheur ? La réponse n’est pas nécessairement là où vous pensez.

Soyez honnête avec vous-même. Savez-vous exactement ce qui est réellement important pour vous, ce qui compte avant tout, ce qui vous intéresse, ce qui vous fait plaisir, ce que vous désirez de la vie, de votre travail, de vos relations, ce dont vous avez besoin pour être heureux et vous sentir bien? Tout cela est essentiel. Et surtout, ne laissez pas les autres vous dire qui vous êtes, ce que vous voulez et ce que vous devez faire. Ne laissez pas la publicité, les firmes cosmétiques ou les magazines de mode vous mettre la pression et vous dicter leur loi. Ne cherchez pas constamment l’approbation des autres pour vos choix d’existence. Ne dépendez plus de regard d’autrui !

Décidez ces choses pour vous-même. Votre vie et ce que vous en faites ne doit pas dépendre du jugement d’autrui. Ne laissez pas d’autres vous dicter votre look, votre silhouette, vos besoins, vos intérêts, vos envies ; personne ne peut les connaître mieux que vous. Qui peut savoir ces choses mieux que vous ? Si vous clarifiez tout cela pour vous-même, vous vous respecterez davantage, vous vous « aimerez » davantage. Surtout, vous ne vous laisserez plus démoraliser parce que vous ne « correspondez » pas à tel ou tel modèle ou critère de beauté ou de séduction. Vous devez avant tout vous plaire à vous-même. C’est la règle d’or. Posez-vous d’abord la question de savoir si vous vous sentez bien avec vous-même. Qu’est-ce que vous aimez en vous et qu’est-ce que vous voulez changer ?

Être honnête avec soi-même cela signifie aussi abandonner la « bonne » image de soi. Les plus grandes victimes de la société de consommation sont les personnes qui sont prêtes à accepter énormément de sacrifices pour que leur entourage ait une image positive d’elles. Dans certains cas, la maigreur et la perfection physique virent à l’obsession et deviennent prioritaires : plus rien ne compte que le regard d’autrui. Pour sortir de cette impasse, il faut se tourner vers ce que nous dit notre petite voix intérieure. S’écouter soi-même et se concentrer sur ses propres goûts, besoins, désirs et intérêts. Ce sont eux dont il faut tenir compte.

Qu’est-ce qui vous fait réellement plaisir ? Il se peut que finalement vous n’ayez aucun intérêt pour la mode, le sport ou la diététique. Qu’il existe dans ce monde d’autres choses qui vous rendent plus heureux que la forme de votre silhouette. Au contraire, il se peut aussi que quelques kilos superflus que vous ne parvenez toujours pas à perdre vous rendent réellement sombre et déprimé. Réfléchissez-y. Pourquoi voulez-vous maigrir? Ne le faites que si c’est vraiment ce que vous voulez faire. Ne vous acharnez pas à moins que ce ne soit vraiment ce que vous voulez.

Quand l’obsession de la minceur tourne au cauchemar…

Comme pour beaucoup de femmes et d’hommes, il me semblait absolument impossible de perdre du poids sans m’épuiser dans d’interminables séances d’exercice physique, sans être torturée par la faim, sans avoir les nerfs à vif et l’humeur noire… Chaque tentative était un véritable cauchemar. Quelle souffrance pour si peu de résultats ! Combien de privations ! Combien de sacrifices ! Combien de sueur ! Et pourquoi ? Un petit relâchement, quelques jours de répit dans la routine spartiate, un peu de joie et de bonne humeur et voilà que ces quelques kilos dont je m’étais débarrassée avec tant de peine revenaient au grand galop. C’était le yo-yo permanent. Tous mes efforts semblaient vains. L’image qui me venait régulièrement à l’esprit était celle de Sisyphe – vous savez, celui qui dans la mythologie grecque est condamné pour l’éternité à remonter une pente escarpée avec un énorme rocher ; mais dès qu’il arrive péniblement au sommet de la colline en poussant le rocher, celui-ci roule à nouveau jusqu’en bas, et il doit recommencer cette même tâche ardue encore et encore, pour toujours…

Régimes draconiens, privations tous azimuts, le forcing sportif à toute heure, quelle torture, quelle frustration ! Pendant ce temps, je laissais filer des occasions de me détendre, je déclinais à contrecœur les invitations à dîner au restaurant ou chez des amis, je négligeais ma famille et mes amis. Si au moins cela servait à quelque chose ! Mais non, ces kilos en trop me semblaient si bien incrustés que rien ne pouvait m’aider à les faire disparaître. J’étais complètement démoralisée et démotivée. Chaque coup d’œil dans le miroir me déprimait davantage. Je ne pouvais pas me résoudre à accepter cette silhouette rondouillette. Mon surpoids me mettait mal dans ma peau et me donnait juste envie de me cacher sous d’amples couches de vêtements… De temps en temps, dans un moment d’extrême ras-le-bol, je me laissais aller à faire une razzia sur tout ce qu’il y a de plus riche et de plus gras, juste pour me « venger ». Mais cela n’arrangeait rien du tout, bien sûr…

Comme vous peut-être, j’ai dépensé non seulement beaucoup d’énergie et de temps mais aussi beaucoup d’argent pour perdre du poids. J’ai acheté toutes sortes de cures d’amaigrissement et de pilules « miracle » plus coûteuses les unes que les autres, dans l’espoir que celles-ci produisent les effets spectaculaires promis. J’ai avalé toutes sortes de produits censés m’aider à perdre du poids rapidement et durablement, au risque de me faire du mal et de mettre en péril ma santé.

Comme vous peut-être, j’ai souvent mis ma vie de famille, mes amis, mes proches, mes collègues au second plan car chaque moment de disponibilité était consacré à cette recherche aussi vaine qu’obsessionnelle de la perte de poids. Au lieu de passer un moment agréable avec les personnes que j’aimais, je me retrouvais à neuf heures du soir à suer sur les engins de la salle de fitness ou dans le sauna. Pas question de faire la fête, de prendre un verre ou d’assister à une quelconque virée gastronomique.

Vous avez peut-être aussi, comme moi, cherché la solution miracle sur le site ou dans les livres du docteur Machin, grand gourou auto-proclamé de la minceur. Il y existe une abondance surprenante d’information disponible à portée de click, à la télévision et dans la presse féminine sur cette question. C’est un thème de prédilection, surtout après les périodes de fêtes et avant la période des vacances d’été, où il faut être « présentable » en maillot de bain. Mais ces diverses sources d’information et d’expertise sont souvent trop simplistes. Ce que nous apprenons un jour contredit ce que nous avons appris la veille. Finalement le brouillard ne fait que s’épaissir à mesure que nous accumulons les informations en tous genres. Que faire ? Quels conseils suivre ? Qui croire ? En qui avoir confiance ? Nous essayons d’abord ceci, puis cela. Le temps passe. Nous y mettons plein de bonne volonté (et souvent pas mal de sous aussi), mais les résultats sont décevants, nuls ou même l’inverse de ce que nous voulions.

Rétrospectivement, je me dis : quelle folie !

Aujourd’hui tout a changé. J’ai eu le déclic. Finie l’obsession des kilos en trop. J’ai perdu un peu de poids naturellement en vivant plus zen et plus sainement, sans grands sacrifices. Je n’aurai jamais la silhouette de mannequin. Je resterai toujours un peu ronde et je l’accepte. Aujourd’hui, je m’aime telle que je suis.

Autres articles

Quelles huiles essentielles pour les problèmes musculaires ?

Irene

Complexe D’Adonis : qu’est ce que c’est ?

Irene

Thérapie Comportementale : qu’est ce que c’est ?

Irene

Calories : qu’est ce que c’est ?

Irene

Chronobiologie : qu’est ce que c’est ?

Irene

Hypertension Artérielle : qu’est ce que c’est ?

Irene