objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Info Santé

Législation et vente du CBD Médical en Suisse

Défrayant la chronique depuis plus de deux ans maintenant, le cannabidiol – ou CBD – se sera manifesté dans divers débats parlementaires. S’il est permis de s’en procurer auprès de vendeurs depuis 2019, il est à noter toutefois que cela ne peut se faire que dans un cadre spécifique. En effet, en tant que dérivé de chanvre, le cannabidiol reste très encadré par la loi de sorte à ne pas nuire à la santé de ses consommateurs éventuels.

Le cannabidiol (CBD) et ses effets

Si le débat public se sera si scrupuleusement penché sur son cas, c’est parce que le cannabidiol est un dérivé de chanvre. Pour cette raison, les pouvoirs publics auront cherché à prévenir la propagation de produits issus du chanvre aux effets secondaires nuisibles.

Distinction entre CBD et THC

Issu du chanvre, le CBD ne doit pas être confondu avec le tétrahydrocannabidiol (THC) qui, lui, est responsable des effets euphorisants du cannabis. Effets euphorisants faisant alors perdre la pleine possession de ses moyens à ceux qui en consomment, justifiant alors son interdiction sur le marché.

Le CBD, lui, s’illustre exclusivement par ses effets apaisants en anti-anxiolytiques induits sur l’organisme. On reconnaît alors le CBD comme bénéfique pour ses vertus médicinales dépourvues d’effets secondaires.

Le CBD comme option médicale

Le recul scientifique permet d’en prendre connaissance à ce jour : le CBD est excellent quand employé à des fins thérapeutiques. La communauté scientifique internationale lui attribue des qualités indéniables quant au traitement de certaines pathologies. Utilisé pour prévenir les convulsions ou bien apaiser les troubles du moral liés à la dépression, le cannabidiol s’emploie aussi comme analgésique afin de tempérer diverses douleurs.

Pour ces raisons, une évolution graduelle du droit suisse en faveur d’une utilisation raisonnée du cannabidiol aura été considérée comme nécessaire. À ce jour, il est permis d’en faire commerce en Suisse ainsi que dans divers autres pays européens. Néanmoins, sa vente reste soumise au strict respect de normes sanitaires définies par la loi suisse.

La législation Suisse entourant l’usage du cannabidiol (CBD)

Afin d’encadrer précisément un usage très spécifique du cannabis et ne pas permettre la commercialisation de psychotropes dangereux pour la santé, le parlement Suisse aura pris la peine de définir les conditions de vente et d’achat de CBD Suisse.

Le cannabidiol (CBD) et la loi suisse

Le Cannabidiol (CBD) aura été parfois retenu dans ses appellations comme «canabis léger». Ces termes visant à recouvrir l’idée d’un cannabis sans effet euphorisants ou dommageables pour la santé.

La loi suisse, à ce jour, admet l’achat, la possession et la consommation de cannabis, à condition que le produit consommé contienne moins de 1 % de THC dans sa composition. Le THC reste considéré comme un stupéfiant narcotique et, à ce titre, tout produit dérivé du chanvre comprenant plus de 1 % de THC sera considéré comme illégal. Selon la quantité vendue et/ou consommée, une peine variant de cinq jours-amendes jusqu’à plusieurs années d’emprisonnement ferme sont envisagées par le droit.

De même, la culture de cannabis est admise par le législateur tant que ce qui en résulte ne comprend que moins de 1 % de THC dans sa génétique. Le seuil de 1 % de THC est donc la limite cruciale à ne pas franchir pour acheter, cultiver ou consommer du cannabis en Suisse. Tout produit comprenant un taux de THC supérieur ne peut pas être consommé à moins d’être prescrit par une ordonnance médicale.

Les conditions de vente du cannabidiol (CBD) en Suisse

Aussi longtemps que sa consommation est admise par les pouvoirs publics – à condition de respecter les critères inhérents au produit – le cannabis léger peut ainsi être soumis à la vente. De ce fait, il est possible de commercer des produits CBD comprenant moins de 1 % de THC.

Son commerce, cependant, est subordonné à des restrictions précises. Les normes sont exigeantes pour ce qui entoure la qualité du produit ou bien son dosage. Il est à noter que le taux de CBD admis dans le cannabis léger se doit d’être inférieur à 20 % au regard de la loi.

Si, effectivement, la législation Suisse aura évolué quant à ce qui entoure le cannabidiol, celle-ci, pour des raisons de santé publique, reste cependant très vigilante quant aux conditions de sa mise sur le marché afin de prévenir de toute dérive sanitaire et assurer la sécurité du consommateur.

Autres articles

Est-ce risqué de se rendre chez le dentiste pendant la pandémie ?

adrien

quels bénéfices et quels effets secondaires ?

adrien

Comment reconnaître le miel naturel du faux miel

adrien

Comment les daltoniens voient-ils le monde ?

adrien

Quelles sont les conséquences de la malbouffe sur notre cerveau ?

adrien

que révèle la couleur de l’urine sur votre santé ?

adrien