objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Nutrition

Respiration Profonde : qu’est ce que c’est ?

La pratique régulière du yoga fait baisser la tension artérielle, soulage les troubles de l’humeur, la dépression et l’anxiété et améliore les fonctions cérébrales.

L’hypertension artérielle est un tueur silencieux qui affecte près d’un adulte sur trois dans les pays industrialisés. Les personnes qui en souffrent doivent généralement suivre un traitement médicamenteux à vie qui peut s’accompagner d’effets secondaires indésirables. D’après une étude menée à l’Université de Pennsylvanie aux États-Unis, le yoga constituerait un moyen alternatif efficace pour soigner les personnes atteintes d’hypertension modérée. Les chercheurs ont observé que la pratique régulière du yoga avec ou sans restrictions diététiques spécifiques donnait de meilleurs résultats qu’un régime alimentaire* seul. L’adoption d’un régime spécial ne semblait d’ailleurs pas présenter un atout supplémentaire chez les personnes pratiquant le yoga : la baisse de la tension artérielle était comparable avec ou sans. Cet impact positif du yoga serait dû à son effet relaxant et à l’éveil de la conscience qu’il favorise, d’après les scientifiques en charge de l’étude.

Des scientifiques de l’Université de Boston ont trouvé, quant à eux, que le yoga soulage les troubles de l’humeur et de l’anxiété. Son effet serait plus bénéfique en la matière que celui d’autres formes d’exercice physique comme la marche, par exemple. Lors de leurs recherches, ils ont pu démontrer pour la première fois un lien entre la pratique du yoga et le taux d’acide gamma-aminobutyrique dans le cerveau. La dépression et les autres troubles anxieux se caractérisent par un faible taux de cette molécule. Les chercheurs ont trouvé que le yoga augmentait considérablement le niveau d’acide gamma-aminobutyrique dans le cerveau et donnait en la matière de meilleurs résultats que la marche.

A l’Université de l’Illinois, d’autres chercheurs ont comparé les effets du yoga et ceux de l’aérobic sur la performance cognitive. Celle-ci comprend les processus cérébraux tels que la mémoire, l’attention, la compréhension et la maîtrise du langage, l’apprentissage, la résolution de problèmes, le raisonnement logique et la prise de décision. La performance cognitive des personnes recrutées pour l’étude était nettement supérieure après une séance de vingt minutes de Hatha yoga qu’après une séance de vingt minutes d’aérobic.

* Certaines modifications alimentaires permettent de réduire la tension artérielle (réduction de la consommation de sel, augmentation de la consommation d’aliments riches en potassium, alimentation de qualité sans plats préparés, etc).

Le Pilates, le yoga Bikram et l’Ashtanga combinent des exercices d’étirement, de respiration profonde et de renforcement musculaire. Ces disciplines aux racines parfois très anciennes favorisent la maîtrise de soi, la concentration et l’attention et peuvent aider à perdre du poids.

La méthode Pilates classique née au début du vingtième siècle et ses déclinaisons plus récentes ont pour objectif de renforcer le corps et l’esprit. Sur le plan physique, les exercices sont conçus pour faire travailler les muscles trop faibles et de décontracter les muscles trop tendus. Une importance particulière est accordée au rythme de la respiration pendant et entre les mouvements, ainsi qu’à l’alignement de la colonne vertébrale et au maintien d’une bonne posture générale. Comme le yoga, le Pilates est une discipline au service de la santé physique et mentale regroupant des techniques d’étirement, de respiration et de concentration.

Le yoga se veut une école d’individualisme, d’extension du « moi ». L’objectif est de se soustraire à la tension permanente imposée par la vie moderne et à toutes les conséquences physiques et mentales qui en sont les corollaires. Le yoga Ashtanga ou Power Yoga est une forme de yoga dynamique et intensif. Pendant une heure trente à deux heures, différentes postures et mouvements vigoureux s’enchaînent de manière fluide. Une attention particulière est accordée à la respiration profonde et au renforcement du plancher pelvien, ce qui permettrait notamment d’accroître le plaisir sexuel et de soigner les problèmes d’incontinence urinaire tant chez les hommes que chez les femmes. Le yoga Bikram est une forme de « hot yoga » qui se pratique dans un lieu surchauffé (température de 40°) et très humide (taux d’humidité de 40%) : les séances de 90 minutes enchaînent 26 postures et des exercices de respiration. La chaleur et l’humidité intenses auraient l’avantage de réduire le stress et les tensions musculaires et de favoriser l’élimination des toxines, tout en permettant d’étirer les muscles et les articulations plus profondément sans se blesser. Mentionnons enfin une nouvelle forme d’entraînement en vogue actuellement: le Anti Gravity Yoga, qui combine exercices de Pilates, danse et acrobaties aériennes variées. L’entraînement se passe « en suspension » grâce à un mini hamac permettant de planer au-dessus du sol.

Pratiquer un sport d’endurance à l’extérieur régulièrement, sans forcer, favorise une meilleure oxygénation du sang, renforce le système respiratoire et aide aussi à garder le moral et à bien dormir.

Quelques séances hebdomadaires d’exercice physique entre quatre murs, à la salle de fitness ou à la piscine les plus proches, c’est mieux que rien du tout ! Pour beaucoup de personnes qui ont une vie familiale et professionnelle bien remplie, c’est déjà un exploit. Vivre en ville n’offre d’ailleurs souvent pas d’autre choix. On peut aussi se demander si faire un jogging ou un parcours à vélo dans la pollution et le bruit en slalomant entre les voitures (parfois au péril de sa vie) présente réellement des bienfaits pour la santé…

En revanche, faire de l’exercice dans un cadre naturel et verdoyant présente indubitablement des avantages (au-delà du simple plaisir des sens). Rien de tel pour la santé, la forme et l’humeur que l’air frais et la lumière naturelle !

Pour perdre du poids

Si vous en avez la possibilité et le courage, partez au grand air à la première heure et à jeun. Avant même de boire votre café matinal, enfilez vos baskets et faites un jogging, du vélo ou une promenade en marchant d’un bon pas. La lumière active la production de l’hormone du bonheur, la sérotonine, excellente pour le moral et coupe-faim naturel. En outre, l’activité physique à jeun accélère l’élimination des toxines et permet de brûler un maximum de molécules graisseuses.

Contre la dépression saisonnière

En hiver, certaines personnes souffrent du manque de lumière et de soleil. L’impact sur le moral peut faire des ravages. Pour éviter les coups de cafard pendant les journées les plus sombres et courtes de l’année, rien de tel qu’un peu d’exercice physique au grand air pendant les heures de clarté. Que le froid, le vent et la pluie ne vous retiennent pas !

Plus convivial

Certains jours d’hiver en particulier, on a du mal à sortir de son lit douillet ou de son canapé confortable pour faire un parcours santé au grand air. Une bonne dose de volonté est parfois nécessaire pour affronter le froid après une longue journée de travail. Pour vous motiver, trouvez un compagnon de sport qui vous accompagnera et s’entraînera avec vous !

Autres articles

Pratique pour maigrir – 3ème partie

Irene

Médicament Anorexigène : qu’est ce que c’est ?

Irene

Hyperphagie Boulimique : qu’est ce que c’est ?

Irene

Hyperglycémiant : qu’est ce que c’est ?

Irene

Pratique pour maigrir – 1ère partie

Irene

Curiosités pour rester mince ! 2ème partie

Irene