objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Nutrition

Maigrir Sans Regrossir

Pour donner de bons résultats, un régime amaigrissant doit réunir un certain nombre de conditions. Voici comment prendre un bon départ et mettre toutes les chances de son côté…

Pour commencer, et avant tout, le candidat doit être convaincu qu’il doit et qu’il veut maigrir. Inutile de se le cacher, un régime exige généralement beaucoup de volonté, de détermination et de courage ! En l’absence d’une profonde motivation, l’échec est quasi certain… Diverses « aides » au régime sont disponibles dans le milieu médical, chez le pharmacien, dans les grandes surfaces ou dans des boutiques spécialisées mais toutes ne sont pas recommandables… En outre, pour réussir un régime, le soutien de l’entourage est primordial.

Le régime doit être le plus attrayant possible et tenir compte des goûts de la personne qui l’entreprend. Par exemple, le régime Dukan ou le régime Delabos ne conviendraient pas à un végétarien; le fin gastronome devrait éviter le régime Slim Fast et tout autre régime à base de substituts de repas… Surtout, le régime doit permettre d’éviter la pénible sensation de faim (attention, ne pas confondre la faim qui ronge l’estomac et l’ « envie » de manger) : le volume de nourriture consommé doit donc être suffisant pour procurer une sensation de plénitude. Pour cela, il faut privilégier les aliments à faible densité calorique tel que préconisé dans le régime volumétrique.

Le régime doit également tenir compte du style de vie de la personne intéressée : une personne active qui court du matin au soir ne pourra pas tenir le coup avec la même ration calorique réduite qu’une personne du même âge dont le mode de vie est essentiellement sédentaire. Il doit aussi être pratique et aisément réalisable… Inutile de vous lancer dans un régime qui nécessite de passer des heures aux fourneaux si vous n’avez pas le temps de cuisiner…

Enfin, pour réussir un régime amaigrissant, il faut généralement une longue patience. Rien de sert d’être trop pressé ! Il n’y a pas de miracle ! Méfiez-vous des slogans publicitaires du genre : « Perdre 5 kg en une semaine sans jamais regrossir » ou encore « perdre 8 kg en quinze jours sans jamais les reprendre », avec témoignages et photos « avant » et « après »… Ne vous en laissez pas embobiner! Ces résultats sont impossibles. Pourquoi ?

1 gramme de graisse apporte 9 calories. Ainsi, en règle générale, pour perdre 1 gramme de graisse, il faut un déficit calorique de 9 calories. Pour perdre un kilo de graisse, il faut donc un déficit de 9 000 calories. Une personne dont les besoins caloriques quotidiens sont de 2500 kcal et qui opte pour un régime bien équilibré de 1500 kcal par jour perdra 1 kg de graisse en 9 jours (dans la réalité, les choses sont un peu plus complexes et la perte de poids ne suit pas toujours un schéma aussi mathématique). 1/2 à 1 kilo par semaine est un maximum qu’il est prudent de ne pas dépasser.

Les kilos perdus très rapidement ne sont pas des kilos de graisse mais des kilos d’eau et de muscles : la plupart reviendront dès l’arrêt du régime. Les diurétiques, les saunas et certains compléments alimentaires notamment, donnent l’illusion d’un amaigrissement alors que le poids perdu est celui de l’eau éliminée (qui reviendra très vite).

Au début d’un régime, pour quelqu’un qui n’en a jamais fait, il est souvent utile de peser les aliments autorisés en quantité limitée afin de réaliser la correspondance poids-volume-calories de chaque aliment (à lire: comment évaluer les calories des aliments). Une fois l’habitude prise, cette pesée fastidieuse ne sera plus nécessaire. L’horaire des repas est important : il ne faut pas sauter un repas, bien au contraire. Le mieux est de répartir la ration quotidienne en 3 repas principaux et 2 collations, une au cours de la matinée et l’autre en cours d’après-midi.

Par ailleurs, noter dans un cahier tous les aliments consommés en précisant l’heure et les circonstances permet de mieux prendre conscience de ses mauvaises habitudes et d’y remédier : seule la modification de ces mauvaises habitudes permet d’éviter la rechute dès l’arrêt du régime.

Certaines personnes auront besoin du soutien d’une psychothérapie pour modifier leurs habitudes alimentaires et leur relation à la nourriture: le psychothérapeute les écoutera et comprendra les difficultés éprouvées, sans porter de jugement, ce qui est essentiel. Les méthodes de groupe, dont la plus connue est celle des Weight Watchers, peuvent également leur apporter le réconfort et l’assistance nécessaires et sont généralement efficaces. Enfin, les personnes allergiques aux psys et aux groupes pourront consulter un diététicien.

Alternance signifie qu’après une journée de régime soupe au chou suit une journée brûleuse de graisse où l’on mange normalement mais sainement, en évitant le sucre, la farine blanche et les graisses.  

Le principe du régime alterné est de manger comme un homme à l’âge de pierre : un jour il se nourrissait de racines et le lendemain il dévorait un mammouth. Pourquoi cela aide-t-il à perdre du poids ?

Lorsque l’organisme reçoit une quantité de calories réduite pendant longtemps, il réagit en mettant en route son programme « économique » : le métabolisme ralentit et le corps consomme moins d’énergie et brûle moins de graisse. C’est pourquoi, dès que nous recommençons à manger plus, nous grossissons un peu : notre organisme reste en mode « économique » pendant un certain temps. C’est l’effet yo-yo… Les régimes hypocaloriques de longue durée provoquent donc une résistance à l’amaigrissement.

« Lorsque sur le court terme, nous mangeons tantôt beaucoup et tantôt peu, la réaction de notre corps est plus calme et moins radicale », explique Marion Grillparzer, auteur de « La soupe magique ». « A l’âge de la pierre, il était normal de manger peu certains jours et beaucoup plus le jour suivant, lorsque la chasse était bonne ». Le corps ne perçoit aucun manque, il ne met pas en route son programme économique et vous êtes à l’abri de l’effet yo-yo…

Selon la formule du régime alterné, pendant une semaine, il faut manger plus ou moins normalement un jour sur deux, mais seulement des aliments qui aident à mincir: pas de sucre, pas de graisses et pas d’aliments à index glycémique élevé. Un petit verre de vin sec est autorisé. Les jours de diète, il faut suivre le régime soupe magique et ne consommer que des fruits ou des légumes et de la soupe au chou à volonté.

Source : « La soupe magique », Marion Grillparzer

Autres articles

Sport Et Sommeil pour maigrir

Irene

Alcoolique : qu’est ce que c’est ?

Irene

Alain Delabos : son livre « Mincir en beauté là où vous voulez »

Irene

Comment contacter un expert en nutrition ?

Journal

Ménopause : qu’est ce que c’est ?

Irene

Gerda Boyesen : qu’est ce que c’est ?

Irene