objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Nutrition

Chou Vert : les bientfaits

Calories: environ 300 kcal par personne

Ingrédients pour 4 personnes:

  • 20 gr de champignons shiitake séchés
  • 12 grandes feuilles de chou vert
  • 200 gr de tofu nature ferme ou de sarrasin cuit
  • 250 gr de viande de porc maigre hachée
  • 150 gr d’oignon nouveau finement émincé
  • 1 cuiller à café d’huile de sésame
  • 2 cuillers à soupe de saké
  • 1 cuiller à soupe de sucre
  • 1 pincée de sel, poivre
  • 12 lanières de poireau
  • 1 grosse carotte coupée en rondelles
  • 500 ml de bouillon de légumes (y compris l’eau de trempage des champignons)
  • 1 cuiller à soupe de sauce soja
  • 4 œufs durs
  • sauce au raifort et vinaigre de riz doux (accompagnement)

Déposer les champignons shiitake dans un récipient résistant à la chaleur et verser 300 ml d’eau bouillante par dessus. Laisser reposer 30 minutes.

Plonger les feuilles de chou vert pendant 10 secondes dans de l’eau bouillante (jusqu’à ce qu’elles deviennent flexibles). Bien égoutter.

Égoutter les champignons en réservant l’eau de trempage et découper finement. Découper le tofu en 24 tranches fines.

Dans un grand bol, mélanger la viande de porc hachée, l’oignon émincé, les champignons, l’huile de sésame, le saké, le sel et la moitié du sucre. Poivrer selon le goût.

Poser chaque feuille de chou à plat, étaler un peu de préparation à la viande de porc et ajouter par dessus 2 tranches de tofu (ou 1 grosse cuillerée de sarrasin cuit). Replier les côtés, enrouler chaque feuille, en faire de petits paquets (papillotes). Fermer chaque papillote avec une lanière de poireau (comme une ficelle).

Dans une grande casserole, disposer les papillotes de chou vert les unes contre les autres sur les rondelles de carotte.

Dans une autre casserole, faire chauffer le bouillon, la sauce soja et le reste du sucre jusqu’à ébullition. Verser ce liquide sur les papillotes et leur lit de carottes et laisser cuire à feu moyen pendant 15 minutes en retournant les papillotes à mi-cuisson. Disposer le tout sur un plat de service, décorer avec des rondelles d’œufs durs et servir avec de la sauce au raifort et du vinaigre de riz.

Très nutritif, peu calorique, presque toujours de saison et bon marché, le chou a d’innombrables propriétés intéressantes pour la santé. Son action détoxifiante, brûle-graisses et stimulante pour le métabolisme peut aussi aider à perdre du poids.

Chou blanc, vert ou rouge, chou fleur, chou de Bruxelles, chou chinois ou brocoli : le chou constitue un remède polyvalent d’une puissance rare « incomparablement supérieur à certaines préparations de laboratoire », d’après le docteur Jean Valnet, l’un des pères de la médecine par les plantes. Dans son livre « Se soigner par les légumes, les fruits et les céréales » (Librairie Maloine), il fait l’éloge de ce modeste légume que la gastronomie méprise bien souvent. La meilleure façon de consommer le chou serait, selon lui, en hors-d’œuvre au début des repas, seul ou combiné à d’autres légumes crus et assaisonné avec une bonne huile, du sel marin, du citron ou du vinaigre de vin, du persil et de l’ail. Autre option : centrifuger le chou et en consommer le jus seul ou avec du jus de carotte et quelques gouttes de jus de citron. Selon le Dr Valnet, « à la dose d’un verre par jour, il entraîne une rapide amélioration de l’état général, un regain de vitalité, l’atténuation ou la disparition des troubles intestinaux, urinaires, respiratoires ».

Le chou a des propriétés cicatrisantes, décongestives, reminéralisantes, revitalisantes, antibiotiques, détoxifiantes et d’activation circulatoire. C’est un remède minceur naturel : pauvre en calories (23 calories pour 100 gr de chou blanc), riche en fibres, ce légume est bourré de substances bioactives qui accélèrent le métabolisme. Sa teneur en oligoéléments essentiels comme le magnésium, le potassium, le calcium, le phosphore, le sélénium et le zinc est particulièrement élevée.

Les indications du chou par voie interne ou externe sont si nombreuses qu’il serait impossible de les citer toutes. En voici quelques unes :

  • Acné, abcès, anthrax, furoncles, eczémas
  • Alcoolisme, cirrhose
  • Angines, asthme, bronchites, sinusites, grippe, toux
  • Digestion difficile, coliques, constipation, diarrhée, dysenterie
  • Diabète
  • Fatigue générale, dépression, insomnies, nervosisme,
  • Névralgies, migraines
  • Irritations des yeux
  • Infections de toutes natures
  • Affections des jambes, varices, phlébites, artérites
  • Piqûres d’insectes, plaies, gerçures, brûlures

Par ailleurs, les feuilles de chou font d’excellents masques de beauté : elles revitalisent les tissus et absorbent les impuretés. Les applications même courtes (trente minutes) contribuent à la régénération du derme. En application toute la nuit, elles éliminent les toxines, rétablissent la circulation, résorbent les amas graisseux ou cellulitiques et tonifient les tissus.

Pour une efficacité maximale en usage externe, il est recommandé de choisir des feuilles très colorées et charnues (chou rouge ou chou vert de Milan) et de s’assurer qu’elles soient bien fraîches.

Alternance signifie qu’après une journée de régime soupe au chou suit une journée brûleuse de graisse où l’on mange normalement mais sainement, en évitant le sucre, la farine blanche et les graisses.  

Le principe du régime alterné est de manger comme un homme à l’âge de pierre : un jour il se nourrissait de racines et le lendemain il dévorait un mammouth. Pourquoi cela aide-t-il à perdre du poids ?

Lorsque l’organisme reçoit une quantité de calories réduite pendant longtemps, il réagit en mettant en route son programme « économique » : le métabolisme ralentit et le corps consomme moins d’énergie et brûle moins de graisse. C’est pourquoi, dès que nous recommençons à manger plus, nous grossissons un peu : notre organisme reste en mode « économique » pendant un certain temps. C’est l’effet yo-yo… Les régimes hypocaloriques de longue durée provoquent donc une résistance à l’amaigrissement.

« Lorsque sur le court terme, nous mangeons tantôt beaucoup et tantôt peu, la réaction de notre corps est plus calme et moins radicale », explique Marion Grillparzer, auteur de « La soupe magique ». « A l’âge de la pierre, il était normal de manger peu certains jours et beaucoup plus le jour suivant, lorsque la chasse était bonne ». Le corps ne perçoit aucun manque, il ne met pas en route son programme économique et vous êtes à l’abri de l’effet yo-yo…

Selon la formule du régime alterné, pendant une semaine, il faut manger plus ou moins normalement un jour sur deux, mais seulement des aliments qui aident à mincir: pas de sucre, pas de graisses et pas d’aliments à index glycémique élevé. Un petit verre de vin sec est autorisé. Les jours de diète, il faut suivre le régime soupe magique et ne consommer que des fruits ou des légumes et de la soupe au chou à volonté.

Source : « La soupe magique », Marion Grillparzer

Autres articles

Bettes au four

Irene

Régime D’Adamo : qu’est ce que c’est ?

Irene

Comment préparer un bain aromatique ?

Irene

Weight Watchers : qu’est ce que c’est ?

Irene

Tout savoir sur Jean-Philippe Zermati

Irene

Combien De Calories

Irene