objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Nutrition

Phytothérapie : qu’est ce que c’est ?

 

Certaines plantes aident à maigrir en favorisant la dégradation des graisses corporelles et leur transformation en énergie par thermogenèse.

Certaines plantes comme le thé vert et le café vert aident à maigrir en favorisant la dégradation des graisses corporelles

La lipolyse est le processus chimique de dégradation des cellules adipeuses en unités plus petites servant de combustible à l’organisme. Par extension, la lipolyse peut aussi désigner certaines techniques amaigrissantes.

La lipolyse est induite par des hormones comme l’adrénaline, le cortisol, la ghréline, l’hormone de croissance, la noradrénaline et la testostérone. Les plantes lipolytiques ont pour effet de stimuler la production de ces hormones. En voici quelques unes:

  • Thé vert : les feuilles de cet arbuste possèdent d’innombrables vertus. Le thé vert stimule la lipolyse et la thermogenèse, freine l’absorption intestinale des graisses et des sucres et stimule le système nerveux central. A lire: notre article sur le thé vert Matcha
  • Café vert: la caféine est l’ingrédient de base de nombreux produits amaigrissants. Prise par voie orale, elle a des effets amaigrissants connus : elle augmente le métabolisme de base des cellules, active la combustion des corps gras et stimule la libération de l’adrénaline qui induit la combustion des graisses. Mais attention aux effets néfastes….
  • Guarana : le fruit de cette plante originaire d’Amazonie et très répandue au Brésil est plus riche en caféine que les grains de café. Elle a des effets similaires à ceux du café vert.
  • Fucus : cette algue brune très iodée et riche en vitamines et oligo-éléments pousse sur les côtes rocheuses un peu partout dans le monde. Le fucus active le métabolisme et favorise les dépenses énergétiques de l’organisme, lui permettant de « brûler » plus efficacement les calories et de « consommer » plus d’énergie. En outre, le fucus est également un coupe-faim naturel.
  • Cacao : reconnu pour ses propriétés antidépressives, le cacao diminue la synthèse d’acides gras et active la thermogenèse et la lipolyse. Le cacao possède aussi une action diurétique.

Bon nombre d’herbes, de plantes et d’algues aux vertus « amaigrissantes » sont disponibles dans le commerce sous forme d’huiles essentielles, de tisanes, de gélules, de teintures-mères et autres extraits. Gare aux effets indésirables et aux arnaques! Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut consulter un phytothérapeute.

Très en vogue actuellement, la phytothérapie est « l’art de soigner par les plantes » : il s’agit d’un système médical holistique, qui considère le patient dans sa globalité et cherche à rétablir les mécanismes d’auto guérison du corps. Plus de 22.000 plantes médicinales sont répertoriées par l’Organisation Mondiale de la Santé : la plupart sont utilisées depuis la nuit des temps dans les médecines traditionnelles (chinoise notamment) et leurs bienfaits sont reconnus. Parmi elles, il en existe toute une panoplie possédant des propriétés particulières pouvant aider à maigrir ou à traiter d’autres types de problèmes liés au surpoids comme la rétention d’eau, la cellulite, les déséquilibres hormonaux, la constipation et d’autres disfonctionnements du système digestif.

Pour le phytothérapeute, le surpoids est une conséquence du dérèglement de l’état d’harmonie du corps. Les remèdes prescrits sont davantage liés à la personnalité et au mode de vie du patient lui-même qu’aux symptômes physiques qu’il présente ; ils servent à traiter les faiblesses qui ont favorisé l’apparition du problème de poids. Dans ce cadre, le phytothérapeute examinera les causes liées à une mauvaise hygiène de vie, au stress et aux carences alimentaires entre autres, qui auraient pu rompre l’équilibre délicat de l’organisme. La plante ou une de ses parties sont utilisées dans sa forme naturelle plutôt que sous forme d’extraits isolés en laboratoire. A la différence du produit pharmaceutique dont l’action spécifique est liée au principe actif isolé qu’il contient, la plante agirait plutôt grâce à la multiplicité de ses composants, les divers principes actifs se potentialisent ou agissent en synergie. L’aromathérapie (à base d’essences de plantes) et la gemmothérapie (à base de bourgeons ou de jeunes feuilles) sont deux sous-catégories de la phytothérapie.

Parmi les plantes qui auraient des propriétés favorables à l’amaigrissement, notons le thé vert, le guarana (arbuste originaire de l’Amazonie brésilienne) et le maté (sorte de houx sud-américain). Certaines agissent en tant que réducteurs d’appétit : c’est le cas notamment des graines de caroube, et du konjac, plante cultivée au Japon et en Chine. Des algues comme le fucus et l’agar-agar ont aussi une action coupe-faim. Les plantes diurétiques à effet drainant, qui agissent contre la rétention d’eau, la cellulite, les œdèmes des membres inférieurs et les jambes lourdes incluent la piloselle (ou herbe à l’épervier) et l’orthosiphon, parfois appelé thé de Java du fait de son origine indonésienne. Enfin, diverses plantes aux effets digestifs, laxatifs ou calmants sur les nerfs peuvent également intervenir comme adjuvants à un régime amaigrissant.

Quantité de plantes médicinales sont disponibles en vente libre sous forme de tisanes, de gélules, de poudres, d’huile essentielle ou de teintures mères. Surtout n’achetez aucun produit dont l’emballage ne comporte pas les informations suivantes: le nom de tous les composants, la dose quotidienne recommandée, le pourcentage de plante présent dans le produit, la date de péremption et le nom et les coordonnées du fabricant ou du distributeur. L’achat en ligne et l’automédication sont généralement déconseillés car, contrairement à ce que l’on pourrait croire, les plantes ne sont pas toutes inoffensives. Certaines sont même très toxiques et attention aux escroqueries ! Les dégâts pour la santé peuvent être irréversibles comme en témoignent les nombreuses personnes qui souffrent de dysfonctionnements rénaux graves suite à la prise de tisanes ou de pilules amaigrissantes « miracle » à base de plantes. Par ailleurs, associer phytothérapie et allopathie est parfois risqué car les remèdes à base de plantes peuvent interférer avec les produits pharmaceutiques et peuvent aussi causer des réactions allergiques.

L’homéopathie, la phytothérapie ou l’oligothérapie sont des thérapies douces dites médicinales qui utilisent des remèdes ou des nutriments agissant au niveau biochimique. Ces thérapies peuvent dans certains cas être bénéfiques aux personnes qui cherchent à maigrir ou à stabiliser leur poids, en particulier si soigner passe, pour elles, par la prise de substances par voie orale.

L’Âyurveda ou médecine ayurvédique combine différentes approches thérapeutiques: la diététique, la phytothérapie, l’aromathérapie, les vomissements, purgations et lavements, les massages, le yoga et la méditation. Enfin, parmi les thérapies du toucher qui peuvent être utiles dans le cadre d’un programme d’amaigrissement, citons les massages ainsi que l’acupuncture et ses dérivés.

  • C’est sur la capacité naturelle de l’organisme à réagir à la maladie que repose l’action de l’homéopathie. Les remèdes homéopathiques les plus fréquemment prescrits sont des adjuvants à un régime amaigrissant : ils agissent sur l’appétit, sur l’humeur ou sur le processus de digestion.
  • En phytothérapie, le surpoids est une conséquence du dérèglement de l’état d’harmonie du corps. Les remèdes à base de plantes prescrits sont davantage liés à la personnalité et au mode de vie du patient lui-même qu’aux symptômes physiques qu’il présente ; ils servent à traiter les faiblesses qui ont favorisé l’apparition du problème de poids.
  • L’oligothérapie a pour objectif de combattre les carences et les déséquilibres en oligoéléments, qui sont des minéraux indispensables à la réalisation de certaines réactions chimiques vitales dans l’organisme : cuivre, manganèse, zinc, nickel, cobalt, fluor, argent, or, lithium… La plupart des régimes amaigrissants sont à l’origine de diverses carences. Or, ces carences peuvent réduire l’efficacité d’un régime ou favoriser la reprise des kilos perdus.
  • Les thérapies manuelles ou thérapies du toucher agissent sur le corps et sur le psychisme simultanément, et permettent de réduire les tensions, d’ajuster la respiration et d’améliorer la circulation sanguine et lymphatique notamment. Certains massages sont indiqués tout particulièrement: shiatsu, massage aux pierres chaudes, biodynamique, sensitif, suédois, californien, thaïlandais…
  • L’acupuncture constitue l’un des piliers fondamentaux de la médecine traditionnelle chinoise. Par l’introduction d’aiguilles dans la peau, l’acupuncteur vise à rétablir une bonne circulation de l’énergie vitale ou « qi » à travers tout le corps, de la tonifier si elle est insuffisante ou de la disperser si elle est bloquée à certains endroits. L’acupuncture et les thérapies dérivées (l’auriculothérapie, l’acupression, les massages Tui Na et la moxibustion) peuvent aussi aider à maigrir.
  • L’Âyurveda ou médecine ayurvédique est une forme de médecine traditionnelle et naturelle qui puise ses sources dans le Véda, ensemble de textes sacrés de l’Inde antique. Dans cette approche, chaque être naît avec un équilibre spécifique des trois énergies vitales, les doshas. Le ou les doshas dominants (et inaltérables) chez l’individu déterminent ses faiblesses, ses tendances, ainsi que le style de vie et le régime alimentaire qui lui sont bénéfiques.

 

Autres articles

Tout savoir sur Jean-Philippe Zermati

Irene

Rétention D’eau : qu’est ce que c’est ?

Irene

Tout savoir sur Jean-Michel Cohen

Irene

Exercices d’étirement pour éviter les douleurs musculaires

Irene

Viagra : qu’est ce que c’est ?

Irene

Musculation pour maigrir

Irene