objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Nutrition

Accro Au Sucre : qu’est ce que c’est ?

Un ventre parfois très gros et rond contrastant avec des jambes plutôt minces et peu musclées et une surcharge pondérale pouvant atteindre 20 kilos : voilà les caractéristiques de l’obésité métabolique prédiabétique.

La graisse étant localisée dans les profondeurs de l’abdomen (graisse viscérale), le pli cutané est relativement fin. Ballonnements à la sortie de table et pulsions sucrées sont souvent associées à ce morphotype qui résulte d’une combinaison de facteurs: suralimentation quotidienne, sédentarité, prise de contraceptifs ou d’autres traitements hormonaux, grossesses… Sous l’influence des pics d’insuline successifs, les graisses sont stockées et s’accumulent dans la zone abdominale. Comme son nom l’indique, l’obésité métabolique prédiabétique est associée au diabète de type 2 et fait courrir des risques majeurs prédisposant tout particulièrement aux maladies cardio-vasculaires.

Stratégie anti-kilos adaptée à ce morphotype :

1. Surveiller son alimentation

  • Exclure totalement tous les sucres dits « rapides », c’est-à-dire à index glycémique au-dessus de 50: sucre, sucreries, confitures, miel, pâtisseries, biscuits, sodas et jus de fruits industriels, glaces et autres friandises, mais aussi le pain blanc, les pommes de terre…

Dans son livre « Maigrir selon votre silhouette »,  le Dr Raphaël Blairvacq propose un régime alimentaire sur mesure très pauvre en graisses également.

2. Calmer les envies de sucre

  • Pour lutter contre les envies de sucre, consommer des aliments riches en chrome (brocolis, haricots verts, céréales complètes, champignons, asperges…), tyrosine (veau, thon, langouste, flocons d’avoine…), vitamine B6 (persil chou, haricots verts, lentilles…) et vitamine E (huiles végétales, asperges, légumes à feuilles vertes comme les épinards, les choux et les salades…).
  • Pour favoriser l’équilibre de métabolisme des sucres : 1 gélule de chrome matin, midi et soir
  • 1 gélule matin et soir de nopal pour calmer les envies de sucre
  • Prendre du charbon végétal (4 gélules) en dehors des repas pour diminuer les ballonnements

3. S’attaquer à la graisse viscérale

  • Démarrer un programme sportif doux : un jour sur deux, vingt minutes de marche rapide ou de vélo et trois-quarts d’heure de randonnée le dimanche. L’activité physique contribue à améliorer la santé cardio-vasculaire mais les personnes diabétiques doivent éviter la pratique de certains sports dangereux comme la plongée sous-marine, l’alpinisme et le parachutisme.
  • Exercices de gymnastique destinés à renforcer les muscles grands droits de l’abdomen et limiter le relâchement et les ballonnements
  • Resvératrol : 1 gélule le matin et le midi (active le déstockage des graisses sur le haut du corps)
  • Fructo-oligosaccharides (effet ventre plat) : 1 gélule matin, midi et soir pendant le repas avec un grand verre d’eau
  • Techniques complémentaires (par ordre d’efficacité): thermodermie, endermologie et liposculpture.

Source : « Maigrir selon votre silhouette – Les secrets de la morphonutrition pour perdre des kilos là où vous voulez», Dr Raphaël Blairvacq

L’obésité athérogène se caractérise par une surcharge pondérale importante pouvant atteindre 20 kilos. L’excès de graisse est localisé sur le ventre et les flancs où il forme des bourrelets rougeâtres, et sous les tissus musculaires abdominaux.

Les facteurs à l’origine de ce type de surcharge pondérale sont variés : pilule contraceptive ou traitement hormonal de substitution mal dosés ou inadaptés, arrêt du sport, grossesses, chocs affectifs, antécédents familiaux… L’obésité athérogène survient généralement après quarante ans chez l’homme et après quarante-cinq ans chez la femme.

Les personnes correspondant à ce profil présentent un hyperinsulinisme dès qu’elles mangent sucré, ce qui favorise le stockage des graisses. Généralement elles souffrent d’une perturbation du bilan sanguin des graisses (taux trop élevé de mauvais cholestérol), ainsi que des anomalies de la tension artérielle.  L’accumulation de graisse viscérale est associée à un risque plus élevé de maladie cardio-vasculaire. L’hyperactivité du pancréas, l’organe qui produit l’insuline, peut mener à son dysfonctionnement et au diabète. Par ailleurs, ce type de surpoids favorise l’apparition du cancer du sein, la descente d’organes et l’incontinence urinaire.

Stratégie anti-kilos adaptée à ce morphotype :

1. Surveiller son alimentation

  • Réduire le taux de mauvais cholestérol en évitant les graisses saturées et en particulier toutes les graisses d’origine animale (beurre, crème, produits laitiers gras, viandes et charcuteries) et en privilégiant les graisses d’origine végétale, les fibres qui « piègent » le cholestérol, ainsi que les aliments riches en phytostérols : huile de colza, de maïs ou de tournesol, noix, céréales complètes et graines (sésame, lin, tournesol…).
  • Bannir les sucres rapides (à index glycémique élevé) et ne consommer que les sucres lents (à index glycémique faible).
  • Manger plus d’oméga 3 pour leur effet préventif des maladies cardio-vasculaires : pour cela, privilégier une alimentation de type « régime crétois » avec peu ou pas de viande et beaucoup de poisson.

Dans son livre « Maigrir selon votre silhouette »,  le Dr Raphaël Blairvacq propose des menus adaptés.

2. Calmer les envies de sucre

  • Pour lutter contre les envies de sucre, consommer des aliments riches en chrome (brocolis, haricots verts, céréales complètes, champignons, asperges…), tyrosine (veau, thon, langouste, flocons d’avoine…), vitamine B6 (persil chou, haricots verts, lentilles…) et vitamine E (huiles végétales, asperges, légumes à feuilles vertes comme les épinards, les choux et les salades…).
  • Pour favoriser l’équilibre de métabolisme des sucres : 1 gélule de chrome matin, midi et soir.
  • Pour freiner les poussées d’insuline et d’adrénaline : 1 gélule de mélisse (sédative et calmante) et 1 gélule de valériane (anxiolytique).

3. Stimuler la fonte de la graisse viscérale

  • Démarrer un programme d’activité physique à un rythme très doux : un jour sur deux, vingt minutes de marche rapide ou de vélo et trois-quarts d’heure de randonnée le dimanche. A noter que l’exercice physique contribue à améliorer la santé cardio-vasculaire et à limiter les pics d’insuline.
  • Exercices de gymnastique destinés à faire travailler les muscles grands droits de l’abdomen et renforcer la sangle abdominale.
  • Acide linoléique conjugué (ACL): 1 gélule matin, midi et soir.
  • Resvératrol : 1 gélule le matin et le midi (active le déstockage des graisses sur le haut du corps).
  • Fructo-oligosaccharides (effet ventre plat) : 1 gélule matin, midi et soir pendant le repas avec un grand verre d’eau.
  • Techniques complémentaires (par ordre d’efficacité) : endermologie, thermodermie et liposculpture.

Source : « Maigrir selon votre silhouette – Les secrets de la morphonutrition pour perdre des kilos là où vous voulez», Dr Raphaël Blairvacq

La graisse excédentaire constitue un « bouclier » vertical sur le devant de l’abdomen, le tour de taille est augmenté et le ventre semble pointu de profil. Les principaux responsables : le stress et l’anxiété.

Les personnes correspondant à ce profil sont anxieuses ou stressées et  présentent trois symptômes quasi systématiquement : les envies irrépressibles d’aliments sucrés (crises de manque), les crampes et les ballonnements digestifs. La surcharge pondérale se concentre sur le ventre et n’excède pas dix kilos. La graisse est dure, chaude et sensible à la pression, mais souvent froide au niveau du plexus solaire.

Le stress et l’anxiété peuvent détraquer les mécanismes de sécrétion de l’insuline, hormone impliquée dans la régulation du taux de sucre sanguin. Cela se traduit notamment par des crises d’hypoglycémie en fin de matinée ou d’après-midi s’accompagnant de coups de pompe, maux de tête et malaises. Le grignotage d’aliments sucrés à ces moments-là  a un effet calmant et apaisant temporaire. Mais l’ingestion de sucre déclenche peu après une nouvelle sécrétion d’insuline et donc une hypoglycémie et une nouvelle envie irrépressible de sucre. C’est un véritable cercle vicieux qui se paie « cash » puisque ces excès de sucre sont transformés quasi instantanément en graisses abdominales.

Stratégie anti-kilos adaptée à ce morphotype :

1. Surveiller son alimentation

  • Ne plus sauter les repas.
  • Ne plus manger compulsivement des « saletés » (biscuits, gâteaux, sucreries, chips…) pour s’apaiser en cas de tension nerveuse.
  • Bannir les sucres rapides (à index glycémique élevé) et ne consommer que les sucres lents (à index glycémique faible).
  • Mettre l’accent sur les légumes, à condition de ne pas abuser des crudités (parfois irritantes pour le tube digestif).
  • Consommer des aliments riches en magnésium (effet antistress) : noix, noisettes, amandes, chocolat (aussi noir et peu sucré que possible), eaux minérales…
  • Consommer une quantité suffisante de protéines maigres (effet rassasiant).
  • Consommer des aliments riches en tryptophane (effet apaisant): soja, levure de bière, pain complet au levain, céréales complètes, légumes secs, kiwis, abricots, prunes, ananas, tomates.
  • Pour lutter contre les troubles du comportement alimentaire et lutter contre les envies de sucreries, consommer aussi des aliments riches en phénylalanine (œufs, fromage, lait…), tyrosine (veau, thon, flocons d’avoine…), vitamine B1 (levure de bière, germes de blé, légumes secs, céréales complètes…), vitamine B6 (persil chou, haricots verts, lentilles…) et vitamine E (huiles végétales, asperges, légumes à feuilles vertes…).
  • Prendre du charbon végétal (4 gélules) en dehors des repas pour diminuer les ballonnements.
  • Pour favoriser l’équilibre du métabolisme des sucres : 1 gélule de chrome matin, midi et soir.

Dans son livre « Maigrir selon votre silhouette »,  le Dr Raphaël Blairvacq propose un régime sur mesure pour ce morphotype.

2. Chasser le stress et l’anxiété

  • Le sport a un impact positif sur le moral et la confiance en soi. Une activité physique  modérée de longue durée est idéale pour maximiser la sécrétion d’endorphines par le cerveau : un jour sur deux, trois-quarts d’heure de marche rapide ou de natation et deux heures de randonnée le dimanche.
  • Pour freiner les poussées d’insuline et d’adrénaline : 1 gélule de mélisse (sédative et calmante) et 1 gélule de valériane (anxiolytique) matin, midi et soir pendant le repas avec un grand verre d’eau.
  • Pour éviter la fatigue : une cure de ginseng.

3. Stimuler la fonte des graisses abdominales

  • Faire du sport d’endurance (voir plus haut) et des exercices de musculation de l’abdomen.
  • Le resvératrol : une gélule le matin et le midi (active le déstockage des graisses sur le haut du corps).
  • 1 gélule de fructo-oligosaccharides (effet ventre plat) matin, midi et soir pendant le repas avec un grand verre d’eau.
  • Techniques complémentaires (par ordre d’efficacité): thermodermie, endermologie, mésothérapie et drainage lymphatique manuel.

Source : « Maigrir selon votre silhouette – Les secrets de la morphonutrition pour perdre des kilos là où vous voulez», Dr Raphaël Blairvacq

Autres articles

Chirurgie anti-obésité: un dispositif aspirant les calories – 1ère partie

Irene

Musculation pour maigrir

Irene

Méditation : qu’est ce que c’est ?

Irene

Le groupe sanguin détermine le régime alimentaire idéal, d’après le Dr Peter J. D’Adamo

Irene

Régime Indice Glycémique : qu’est ce que c’est ?

Irene

Entrée pour un régime

Irene