objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Nutrition

Coupe-faim : qu’est ce que c’est ?

Boire du vin rouge pourrait accélérer l’apparition de la sensation de satiété et réduire l’appétit. Cet effet coupe-faim serait induit par une molécule mieux connue pour ses effets anti-âge: le resvératrol.

Lorsqu’elles se trouvent en présence d’une abondance de sucre, les abeilles ont naturellement tendance à en manger autant que possible. Des chercheurs de l’Université de l’Arizona aux États-Unis ont remarqué une modification de ce comportement alimentaire lorsqu’ils administraient du resvératrol aux abeilles. Au lieu de se gaver de leur nourriture favorite, elles ne consommaient plus que la quantité nécessaire pour subvenir à leurs besoins énergétiques immédiats. Les chercheurs ont aussi remarqué que ces abeilles avaient peu d’intérêt pour les solutions sucrées diluées dont elles raffolent habituellement. Ces résultats montrent que le resvératrol possède des propriétés jusqu’alors méconnues agissant sur les mécanismes de l’appétit et de la satiété. Sa consommation régulière pourrait induire une restriction de l’apport calorique et aider à perdre du poids.

Les vertus anti-âge du vin rouge et plus particulièrement du resvératrol qu’il renferme, sont déjà bien documentées. D’après d’autres recherches récentes, la consommation de resvératrol aurait aussi pour effet de bloquer le stockage des graisses corporelles.

Source : Aging Journal

Les plantes coupe-faim gonflent au contact de l’eau et forment une sorte de gel qui remplit l’estomac. Elles apaisent rapidement la sensation de faim et aident à manger moins.

Divers coupe-faim naturels à base de plantes sont disponibles dans le commerce sous forme de gélules. En général, ils doivent se prendre quelques dizaines de minutes avant le repas avec un grand verre d’eau.

Voici quelques unes des plantes coupe-faim qui entrent dans leur composition:

  • Gomme de guar : le guar est une plante herbacée cultivée en Inde, au Pakistan, en Amérique du nord et en Amérique centrale. Son action modératrice de l’appétit est bien documentée. Au contact de l’eau, la gomme extraite de cette plante forme un gel qui remplit l’estomac. En outre, la gomme de guar est une pectine qui agit sur le métabolisme des glucides et diminue les taux de sucre et d’insuline sanguins après les repas. Elle favorise aussi une réduction du taux de mauvais cholestérol (cholestérol LDL).
  • Gomme de Karaya : la gomme extraite de cette plante originaire d’Asie gonfle rapidement en présence d’eau. Elle remplit une partie de l’estomac, produisant une sensation de satiété durable. En outre, la gomme de Karaya facilite le transit intestinal et aide donc à diminuer l’absorption des sucres et des graisses par l’organisme.
  • Ispaghul ou plantain des Indes ou psyllium : cette plante est cultivée en Inde et au Pakistan. En présence d’eau, elle constitue un gel volumineux qui provoque une sensation de remplissage. Elle est également laxative et aide donc à réguler le transit intestinal.
  • Pectine de pomme : cette fibre alimentaire a un effet rassasiant et prolongateur de l’état de satiété. Les pectines (fibres solubles) freinent également l’assimilation des nutriments (dont les graisses et les sucres) et réduisent la sécrétion d’insuline.
  • Pamplemousse : l’écorce et la pulpe de cet agrume sont également très riches en pectines aux propriétés coupe-faim. Elles réduisent l’absorption intestinale des graisses et des sucres.
  • Spiruline : cette micro-algue bleu-vert très riche en nutriments (en protéines notamment) et très pauvre en calories est une sorte d’ « aliment-miracle ». Elle est cultivée principalement en Californie et à Hawaï, mais aussi au Chili, en Chine, à Cuba, en Inde, en Grèce et en Afrique de l’Ouest. Outre son action coupe-faim, la spiruline permettrait d’améliorer l’immunité et de réduire les lipides sanguins. Elle aurait aussi des propriétés détoxifiantes et antioxydantes.

Mastiquer longuement intensifie les arômes de chaque bouchée et le plaisir du repas. Les nutriments essentiels sont mieux assimilés. Manger lentement permet aussi de manger moins.

A l’ère de la « restauration rapide », où « le temps, c’est de l’agent », beaucoup de gens ont pris la mauvaise habitude d’avaler leurs repas en triple vitesse en négligeant absolument la digestion par la bouche. Or, quand nous engloutissons les aliments sans bien les mâcher, ceux-ci atterrissent quasi intacts dans l’estomac et se mettent à y fermenter en produisant des toxines qui empoisonnent tout l’organisme.

Le processus de digestion commence dans la bouche, lorsque la nourriture est mélangée à la salive. En mangeant lentement et en prenant le temps de bien mastiquer les aliments, les enzymes et les sucs gastriques ont le temps de faire leur travail convenablement et les précieux nutriments arrivent à bon port au lieu d’être perdus. Certaines carences en vitamines et en oligoéléments peuvent faire obstacle à la perte de poids.

Si la nourriture n’est pas bien mastiquée ni bien digérée cela provoque aussi toutes sortes de désagréments digestifs : ballonnements, crampes, aérophagie…

Les nutritionnistes conseillent même aux personnes qui souhaitent maigrir de « mâchouiller » certains aliments longuement jusqu’à ce qu’ils deviennent pratiquement liquides. Cette technique permet d’en extraire le moindre arôme et de tirer un maximum de plaisir de chaque bouchée. Des recherches scientifiques ont montré que l’intensité et la variété des sensations gustatives favorise l’apparition de la sensation de satiété. Autrement dit, plus vous mâchez en vous concentrant sur les saveurs des aliments, moins vous mangez. Les gens qui mangent vite mangent généralement trop.

Prenez donc garde aux repas avalés en quelques minutes ! Évitez aussi de manger en position allongée, debout ou en marchant. Asseyez-vous confortablement dans une ambiance décontractée et en bonne compagnie (si possible !). Évitez de faire autre chose en mangeant, comme lire, écrire ou regarder la télévision.

Prenez le temps de digérer en vous promenant dix minutes, par exemple: surtout ne vous précipitez pas au travail ou à la salle de fitness immédiatement après le repas. En outre, si vous êtres stressé, anxieux ou nerveux, mieux vaut attendre un peu avant de vous mettre à table (par exemple en faisant des exercices de respiration profonde).

Enfin, si vous n’avez vraiment pas le temps de faire un repas convenable en vous détendant pour en profiter un maximum, mangez plutôt une petite quantité de « mendiants » (mélanges de fruits secs et de noix), sans oublier de bien les mastiquer. Ces mélanges très nourrissants vous fourniront l’énergie nécessaire pour tenir le coup jusqu’au moment où vous aurez vraiment le temps de vous faire plaisir.

Autres articles

Fenouil : les bienfaits

Irene

Régime Alterné : qu’est ce que c’est ?

Irene

Sauce Aux Noix pour maigrir

Irene

Chirurgie De L’obésité : qu’est ce que c’est ?

Irene

Chou rouge braisé : les bientfaits

Irene

Sport pour maigrir – 2ème partie

Irene