objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Nutrition

Massages pour maigrir

Relaxant, antistress, stimulant, revigorant, drainant, anticellulite ou érotique… Les bienfaits du massage sont multiples. Un massage peut aussi être pratiqué chez soi, entre amis ou en couple. Voici quelques conseils pour qu’il soit un moment de pur plaisir tant pour la personne massée que pour le masseur…

Préparez tout ce dont vous aurez besoin pendant le massage, pour que tout soit à portée de la main : huiles, serviettes, coussins… Cela vous évitera d’interrompre le contact pendant la séance. Assurez-vous aussi que vous ne serez pas dérangé ou déconcentré pendant toute sa durée. Le lieu choisi doit être aussi calme que possible : éteignez votre téléphone portable et interdisez l’accès à la pièce où se déroule le massage. Celle-ci doit être bien ventilée (mais sans courants d’air) et chauffée à l’avance car pendant le massage, la température corporelle de la personne massée diminue. Prévoyez des serviettes pour couvrir les parties du corps exposées.

Une musique douce et relaxante, un éclairage tamisé et indirect, des ampoules de couleur, des bougies, la diffusion d’huiles essentielles relaxantes, d’encens… Tout cela peut aider à créer une atmosphère idéale. Les tons pastel sont préférables pour le décor de la pièce où se déroule le massage ainsi que pour les serviettes et les vêtements du masseur (les couleurs agressives comme le rouge peuvent susciter des émotions indésirables). Si vous utilisez des huiles essentielles, il est impératif de s’y connaître un peu et de prendre quelques précautions d’usage. Par exemple, n’appliquez jamais des huiles essentielles pures sur la peau, car elles sont très concentrées et peuvent provoquer irritations et allergies. Vérifiez bien le dosage des lotions et huiles de massage que vous fabriquez vous-même, et n’achetez que des huiles essentielles pures pour les fabriquer.

Donner un massage doit être aussi relaxant que de le recevoir. Le masseur être parfaitement détendu, adopter une posture confortable et se laisser guider par son intuition et ses sensations. Quelques inspirations profondes avant de commencer lui permettront de relâcher les tensions. Ses mains doivent être propres et nettes, sans montre, bracelets ni autres bijoux. Attention aux ongles trop longs et aux mains froides ! Il est préférable de porter des vêtements amples, légers et confortables (selon le type de massage, le receveur gardera ou non certains vêtements) et des sandales plates ou de rester pieds nus. Qu’il travaille au sol ou sur une table de massage, le masseur doit garder le dos bien droit. S’il est debout, il lui est recommandé de fléchir un peu les genoux. Évitez de proposer un massage à votre partenaire à un parent ou à un ami lorsque vous êtes stressé, irrité, inquiet ou déprimé car vous lui transmettriez immanquablement vos mauvaises ondes ou votre négativité ! Pendant la séance, le masseur doit être disponible et attentif aux réactions, à la respiration et aux contractions musculaires de la personne qu’il masse. Pour améliorer sa concentration, il peut éventuellement travailler les yeux fermés.

L’homéopathie, la phytothérapie ou l’oligothérapie sont des thérapies douces dites médicinales qui utilisent des remèdes ou des nutriments agissant au niveau biochimique. Ces thérapies peuvent dans certains cas être bénéfiques aux personnes qui cherchent à maigrir ou à stabiliser leur poids, en particulier si soigner passe, pour elles, par la prise de substances par voie orale.

L’Âyurveda ou médecine ayurvédique combine différentes approches thérapeutiques: la diététique, la phytothérapie, l’aromathérapie, les vomissements, purgations et lavements, les massages, le yoga et la méditation. Enfin, parmi les thérapies du toucher qui peuvent être utiles dans le cadre d’un programme d’amaigrissement, citons les massages ainsi que l’acupuncture et ses dérivés.

  • C’est sur la capacité naturelle de l’organisme à réagir à la maladie que repose l’action de l’homéopathie. Les remèdes homéopathiques les plus fréquemment prescrits sont des adjuvants à un régime amaigrissant : ils agissent sur l’appétit, sur l’humeur ou sur le processus de digestion.
  • En phytothérapie, le surpoids est une conséquence du dérèglement de l’état d’harmonie du corps. Les remèdes à base de plantes prescrits sont davantage liés à la personnalité et au mode de vie du patient lui-même qu’aux symptômes physiques qu’il présente ; ils servent à traiter les faiblesses qui ont favorisé l’apparition du problème de poids.
  • L’oligothérapie a pour objectif de combattre les carences et les déséquilibres en oligoéléments, qui sont des minéraux indispensables à la réalisation de certaines réactions chimiques vitales dans l’organisme : cuivre, manganèse, zinc, nickel, cobalt, fluor, argent, or, lithium… La plupart des régimes amaigrissants sont à l’origine de diverses carences. Or, ces carences peuvent réduire l’efficacité d’un régime ou favoriser la reprise des kilos perdus.
  • Les thérapies manuelles ou thérapies du toucher agissent sur le corps et sur le psychisme simultanément, et permettent de réduire les tensions, d’ajuster la respiration et d’améliorer la circulation sanguine et lymphatique notamment. Certains massages sont indiqués tout particulièrement: shiatsu, massage aux pierres chaudes, biodynamique, sensitif, suédois, californien, thaïlandais…
  • L’acupuncture constitue l’un des piliers fondamentaux de la médecine traditionnelle chinoise. Par l’introduction d’aiguilles dans la peau, l’acupuncteur vise à rétablir une bonne circulation de l’énergie vitale ou « qi » à travers tout le corps, de la tonifier si elle est insuffisante ou de la disperser si elle est bloquée à certains endroits. L’acupuncture et les thérapies dérivées (l’auriculothérapie, l’acupression, les massages Tui Na et la moxibustion) peuvent aussi aider à maigrir.
  • L’Âyurveda ou médecine ayurvédique est une forme de médecine traditionnelle et naturelle qui puise ses sources dans le Véda, ensemble de textes sacrés de l’Inde antique. Dans cette approche, chaque être naît avec un équilibre spécifique des trois énergies vitales, les doshas. Le ou les doshas dominants (et inaltérables) chez l’individu déterminent ses faiblesses, ses tendances, ainsi que le style de vie et le régime alimentaire qui lui sont bénéfiques.

Cardamome, citron, pamplemousse, cyprès, genièvre, fenouil, gingembre, menthe poivrée, patchouli, romarin, poivre noir… certaines huiles essentielles ont un effet coupe-faim qui peut renforcer l’efficacité d’un régime amaigrissant. D’autres aident à embellir ou à retendre la peau, à réduire la rétention d’eau ou à stimuler la circulation sanguine et lymphatique. Quelques gouttes suffisent à parfumer agréablement le bain ou l’huile de massage

L’huile essentielle de fenouil compte parmi les plus efficaces. Depuis l’Antiquité, on lui reconnait le pouvoir de réduire l’appétit. Outre son action coupe-faim, le fenouil possède des propriétés purifiantes et diurétiques favorisant la détoxification de l’organisme et l’évacuation des liquides excédentaires (rétention d’eau). L’essence de genièvre possède également ces deux qualités, ainsi que les essences de pamplemousse, de citron et de cyprès. La cardamome et la menthe poivrée facilitent quant à elles la digestion. D’autres huiles essentielles comme l’huile de citronnelle, de myrrhe, de romarin, de lavande, de mandarine, de patchouli et de poivre noir peuvent aider à raffermir une peau distendue par un accouchement ou une perte importante de poids. La rose, le jasmin et le néroli, ont des qualités énergisantes et aident à restaurer l’optimisme et la confiance en soi. Ces propriétés sont intéressantes en cas de déprime ou d’anxiété associée à la difficulté de maigrir ou à une image négative de son corps. La bergamote, le géranium, la lavande, la camomille romaine ou allemande et la mandarine ont aussi des effets positifs sur l’humeur et le moral.

Les massages aromathérapiques sont recommandés pour se détendre et pour se sentir mieux dans sa tête et dans son corps. Pratiqués régulièrement, ils embellissent la peau et stimulent la tonicité musculaire. Il est facile de fabriquer les huiles de massage soi-même. Choisissez comme huile de support l’huile d’amande douce, de noyau d’abricot, de sésame ou de pépins de raisin, car celles-ci conviennent à tout type de peau et sont assez fluides. Leur odeur discrète met en valeur les arômes des huiles essentielles qui y sont incorporées.

La cellulite se caractérise par la congestion lymphatique, la rétention d’eau, une augmentation des tissus graisseux et une mauvaise circulation. Avec un peu de temps et de ténacité, l’aromathérapie peut donner de bons résultats, pourvu qu’elle soit associée à un minimum d’activité physique et à des habitudes alimentaires saines. Les huiles essentielles qui ont un effet diurétique sont les suivantes: citron, citron vert, pamplemousse, citronnelle, cyprès, fenouil, genièvre, graine d’angélique, pin, romarin et santal. Pour donner un petit coup de fouet à la circulation et détoxifier le système lymphatique: cardamome, graine d’angélique, patchouli, pin, poivre noir, cèdre, coriandre, cyprès, citron, fenouil, gingembre, graine de carotte, sauge et romarin. Enfin, notez que les problèmes de cellulite peuvent aussi découler de dérèglements hormonaux. Les huiles essentielles de rose, de sauge scarlée, de camomille allemande ou romaine, de géranium et de lavande auront pour effet de rétablir un meilleur équilibre hormonal. Quelques gouttes dans le bain ou dans l’huile de massage suffisent. Procurez-vous un ouvrage spécialisé ou consultez un aromathérapeute pour apprendre les meilleures recettes !

Source : « Le guide de l’aromathérapie », Denise Whichello Brown (Larousse)

Autres articles

Chou Blanc : les bientfaits

Irene

Pratique pour maigrir – 2ème partie

Irene

Maca Aphrodisiaque : qu’est ce que c’est ?

Irene

Chou rouge braisé : les bientfaits

Irene

Exhibitionnisme : qu’est ce que c’est ?

Irene

Anneau gastrique : quelle perte de poids attendre ?

Irene