objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Nutrition

Sports D’eau pour maigrir

Pour maigrir grâce à une activité sportive uniquement, il faut une bonne dose de courage et de persévérance ! Choisissez un sport d’endurance plutôt qu’un sport de résistance et surveillez votre fréquence cardiaque surtout si vous êtes peu entraîné, en surpoids ou très sédentaire.

Le calcul de la fréquence cardiaque optimale permet d’évaluer la quantité d’effort à produire dans la pratique d’un sport. Tout d’abord, il faut calculer la fréquence cardiaque maximale dont la formule est : 220 – âge (en années). Sur cette base, on peut calculer la fréquence cardiaque optimale. Pour une personne entraînée, la fréquence cardiaque optimale est de 70% de la fréquence maximale. Pour une personne non entraînée, en surpoids ou très sédentaire, la fréquence cardiaque optimale est de 60% de la fréquence cardiaque maximale. Ainsi, à 40 ans, la fréquence cardiaque maximale sera de 180. Pour une personne bien entraînée, la fréquence cardiaque optimale sera de 180 x 70% = 126 battements par minute. Pour la personne de condition physique moyenne ou médiocre : 180 x 60% = 108 battements par minute. Une astuce pour déterminer si vous en faites trop : le sport que vous pratiquez doit pouvoir être réalisé en mode conversationnel. Si tenir une conversation est difficile, cela signifie que vous forcez (et que vous risquez un malaise).

Pour maigrir grâce au sport uniquement, sans régime alimentaire, il faut beaucoup de courage et de persévérance. En effet, une personne pesant par exemple, 68 kilos, doit pratiquer 29 minutes de natation chaque jour pour perdre un kilo par mois ; ou bien 58 minutes par jour de marche (voir tableau ci-dessous). Mesdames, sachez que même si cela vous paraît tout à fait injuste, le sport fait plus maigrir les hommes que les femmes ! D’après le Dr Jacques Fricker, auteur du livre « Le nouveau guide du bien maigrir » dont sont issues les informations reprises dans le tableau ci-dessous, c’est après un amaigrissement obtenu par régime alimentaire que le sport est le plus utile, pour stabiliser la perte de poids obtenue.

Temps nécessaire en minutes d’activité quotidienne pour perdre un kilo par mois

Activité Poids corporel
55kg 68kg 90kg
Danse aérobic 27 22 16
Vélo (10 km/h) 71 57 43
Vélo (20 km/h) 27 22 16
Danse lente 89 71 54
Danse rapide 27 22 16
Jogging 8 km/h 34 27 20
Jogging 12 km/h 24 19 14
Jogging 16 km/h 18 15 11
Ski de fond 38 31 23
Natation 36 29 22
Tennis simple 42 34 25
Tennis double 71 57 43
Marche 4 km/h 74 58 44
Marche 6 km/h 49 39 29
Escaliers 32 26 19
Golf en portant un sac 54 43 32

Source : Dr Jacques Fricker, dans « Le nouveau guide du bien maigrir »

Ce n’est pas nouveau : faire du sport et se dépenser physiquement, c’est est bon pour le moral, la santé et la ligne. Mais quelle activité sportive choisir ? Les sports d’endurance sont particulièrement recommandés aux personnes qui souhaitent perdre quelques kilos.

En effet, les sports « en aérobie », qui provoquent une augmentation du rythme cardiaque, donnent de meilleurs résultats en termes de perte de poids que les sports de résistance comme la musculation. La course à pied, la natation, le vélo, l’aérobic ou tout simplement la marche rapide sont plus bénéfiques que les sports violents comme le squash ou la boxe. Pour brûler les graisses, l’effort physique doit être soutenu sur la durée: dans les premières vingt minutes, l’organisme puise surtout dans ses réserves de sucre, et ne commence à brûler des graisses qu’après 20 à 30 minutes d’effort. A partir de 40 minutes il consomme principalement les réserves de graisse. L’activité physique ne fait pas nécessairement perdre du poids là où les muscles sont sollicités, car l’organisme ne consomme pas forcément les lipides qui se situent à proximité des muscles qui travaillent.  Par exemple, faire du cyclisme ne fera pas toujours maigrir les cuisses…

La marche à pied est l’activité physique la plus facile à pratiquer par tous. On brûle environ 200 calories par heure de marche normale (3 à 5 kilomètres par heure), et jusqu’à 400, voire 600 calories lorsqu’on a la foulée plus sportive (14 ou 15 kilomètres/heure). La course à pied est davantage indiquée à ceux et celles qui ont une bonne condition physique. Un jogging à 10 kilomètres/heure brûle environ 840 calories pour un poids corporel de 80 kg. En allongeant la foulée, on parvient à brûler jusqu’à 15% de calories de plus. La natation, elle, permet, pour une même distance, de brûler quatre fois plus d’énergie qu’un jogging. De l’énergie est dépensée non seulement pour avancer mais aussi pour flotter et vaincre la résistance de l’eau. La brasse est plus énergivore que le crawl. La dépense d’énergie augmente en fonction inverse de la température de l’eau. A noter que dans l’eau, les personnes en surcharge pondérale dépensent moins d’énergie que les personnes minces car la graisse corporelle aide à flotter et joue le rôle d’isolant thermique. C’est aussi la raison pour laquelle les hommes de poids normal dépensent plus d’énergie que les femmes de poids normal en nageant, les femmes ayant naturellement une masse de graisse plus importante.

Certains sports d’endurance comme le ski de fond et l’aviron permettent aussi une forte dépense d’énergie. Par ailleurs, il ne faut pas négliger les effets bénéfiques générés par certaines activités non sportives : faire le ménage, faire les courses, balader le chien ou monter les escaliers, par exemple. Certaines activités professionnelles très physiques (bûcheron, facteur, jardinier) permettent aussi de brûler pas mal d’énergie…

Calories dépensées par heure d’activité
Sport / activité Poids de 60 kg Poids de 80 kg
Nettoyage vigoureux 190 250
Marche 5 km/heure 210 280
Vélo modéré 380 500
Aérobic modéré 410 550
Ski de fond modéré 500 670
Crawl modéré 500 670
Brasse 630 840
Jogging 10 km/heure 630 840
Crawl vigoureux 700 920

Source : Dr Jacques Fricker, dans « Le nouveau guide du bien maigrir »

Eau thermale, alimentation diététique, soins esthétiques, sports d’eau, jacuzzis et autres bains de vapeur… un séjour thermal peut contribuer à améliorer l’état général de la santé et avoir des effets positifs tant sur le corps que sur l’esprit.  

La renommée de chaque station de thermalisme est fondée sur les propriétés distinctives d’une eau thermale. Celles-ci sont soit physiques (température ou légère radioactivité), soit chimiques (teneur en minéraux tels le magnésium, le calcium, le lithium…). Selon sa particularité, une eau thermale donnée aura des effets diurétiques, laxatifs, anorexigènes (coupe-faim) ou relaxants, par exemple. Quant aux prétendues vertus « amaigrissantes » de telle ou telle eau thermale… il ne faut pas être diplômé en sciences pour savoir que l’eau n’a jamais fait fondre la graisse, quoi qu’en disent les professionnels de la pub et du marketing ! Mais l’eau consommée en abondance pendant une cure thermale peut malgré tout vous aider à maigrir. Pourquoi ? L’eau (peu importe laquelle) est le meilleur des diurétiques naturels. Elle élimine de notre corps les toxines et déchets. C’est d’autant plus essentiel pendant un régime amaigrissant. L’eau est aussi un coupe-faim naturel : boire de l’eau permet de réduire la sensation de creux dans l’estomac… En dehors des repas, cela peut réduire l’envie de grignoter et pendant le repas, cela permet d’augmenter le volume du bol alimentaire et d’atteindre plus rapidement la sensation de satiété.

Mais il y a d’autres raisons pour lesquelles un séjour thermal peut vous aider à perdre du poids. Tout d’abord, il vous permettra de déconnecter et de prendre du recul par rapport aux obligations et tracasseries du quotidien. Pendant une à trois semaines, vous vivrez dans une sorte de bulle de plaisirs aquatiques où tout est mis en œuvre pour vous assurer confort, détente et bien-être. Aquagym, massages, bains d’algues ou de boue… les soins divers occuperont une bonne partie de la journée. Outre leurs bienfaits relaxants, vivifiants ou esthétiques, ces séances de bichonnage permettent aussi de renouer avec son corps, ce qui peut être propice à l’adoption d’un régime amaigrissant ou à la reprise d’une activité physique régulière. Les saunas (chaleur sèche) et hammams (chaleur humide) ne font perdre que de l’eau mais procurent aussi un état de relaxation tout à fait favorable à l’amaigrissement. Par ailleurs, diverses activités sportives plus ou moins intenses sont habituellement proposées qui permettront peut-être de changer d’hygiène de vie et de (re)prendre l’habitude de bouger et de se dépenser régulièrement.

L’environnement souvent agréable des centres de thermalisme et l’atmosphère calme et apaisante qui y règne sont favorables aux bonnes résolutions et à la motivation: ils peuvent vous aider à faire le point sur vos problèmes (de poids notamment) et à commencer à vous y attaquer sérieusement. Si vous vous sentez mal dans votre corps ou trop gros, l’entourage d’autres personnes ayant le même genre de soucis permettra de relativiser et de mieux accepter sa propre situation. Un diététicien pourra vous aider en vous prescrivant un régime à suivre (soit au restaurant de la station thermale, soit à cuisiner soi-même). Les menus diététiques proposés au restaurant sont souvent savoureux, voire gastronomiques. La preuve qu’une alimentation pauvre en calories n’exclut pas les plaisirs de la table!

Autres articles

Sucre Sanguin : qu’est ce que c’est ?

Irene

Diabète De Type 2 : qu’est ce que c’est ?

Irene

Bien Maigrir : nos meilleures astuces

Irene

Recettes pour magrir – 2ème partie

Irene

Céleri Aux Amandes

Irene

Le régime volumétrique a-t-il des avantages pour la santé ?

Irene