objectif-reponse-sante-aquitaine.fr
Image default
Nutrition

Beauté : nos meilleures astuces – 3ème partie

 

Un manque d’activité physique peut provoquer un ralentissement de la circulation lymphatique et de l’évacuation des déchets métaboliques. Conséquence : jambes lourdes, œdèmes et cellulite.  

Une mauvaise circulation lymphatique peut générer des amas de cellulite

Nous possédons un deuxième système circulatoire différent de celui de la circulation sanguine : le système lymphatique. Son rôle : permettre à notre organisme d’évacuer toxines et autres déchets métaboliques. La lymphe, un liquide épais blanchâtre, circule dans les canaux du système lymphatique depuis le bas du corps vers le haut. Notre organisme ne dispose pas d’une pompe équivalente au cœur pour propulser la lymphe, qui doit donc lutter contre la pesanteur pour s’acheminer jusqu’en haut des clavicules où elle rejoint la circulation sanguine. Les canaux lymphatiques sont équipés de clapets qui empêchent la lymphe de redescendre au fur et à mesure de sa progression. Ce sont les mouvements physiques comme la marche en particulier qui permettent à ces canaux de se contracter pour entraîner la lymphe vers le haut. Conclusion ? Si nous ne bougeons pas assez l’évacuation lymphatique ne fonctionne pas correctement. La lymphe stagne dans le bas du corps, provoquant jambes lourdes et œdèmes des chevilles. Comme les déchets ne sont pas éliminés, ils s’incrustent dans les tissus, créant des amas de cellulite. D’autres facteurs peuvent avoir un impact négatif sur la circulation lymphatique, en particulier une mauvaise alimentation et le stress. Parmi les meilleurs traitements, citons le drainage lymphatique. Le drainage lymphatique est un massage particulier destiné à améliorer la circulation de la lymphe et par là, favoriser l’élimination des déchets métaboliques. Dans la plupart des cas, le massage lymphatique donne de bons résultats en matière de réduction de la cellulite.

Diète au curcuma et légumes sans sel, apéro au pastis, compresses brûlantes au creux du nombril, frictions à l’alcool camphré, eau de marronnier et autres pommades « maison »: voici quelques remèdes anticellulite à la mode il y a cinquante ans…

Le pastis contre la cellulite? C’est en tout cas ce que recommandaient certains médecins (français!) autrefois…

Beaucoup de femmes se plaignent de l’inefficacité ou du coût des traitements anticellulite disponibles dans le commerce aujourd’hui. Si c’est votre cas, pourquoi ne pas essayer l’un ou l’autre remède de grand-mère décrit dans cet article ?

Stimuler la vésicule biliaire :

Autrefois, la vésicule biliaire était considérée comme la grande responsable de la cellulite. Cette toute petite poche située sous le foie produit et stocke la bile. Lorsqu’elle est paresseuse, le tube digestif manque de bile, la digestion reste incomplète, les graisses s’accumulent et les tissus fixent l’eau… Et bonjour la cellulite, disaient nos grands-mères ! Ainsi, pour elles, on a de la cellulite parce qu’on ne se fait pas assez de bile ! Quel traitement ?

  • Le curcuma, épice aux nombreuses vertus thérapeutiques, favoriserait l’écoulement de la bile et le drainage de la vésicule biliaire. Conseil : utiliser autant de curcuma que possible dans les préparations culinaires !
  • Tamponner chaque soir le creux du nombril avec du vinaigre. Appliquer ensuite un morceau de coton imbibé d’eau très chaude pendant 15 minutes (le remplacer pour qu’il soit toujours très chaud). Cette compresse brûlante stimule la vésicule biliaire.
  • Boire du pastis en apéritif chaque jour dilué dans de l’eau minérale non salée tiède, vingt minutes avant le repas (c’est l’anis contenu dans cette boisson qui aurait une action favorable sur la vésicule biliaire…). S’abstenir de vin, de bière et d’autres boissons alcoolisées.

Un régime alimentaire anticellulite :

  • Supprimer complètement le sel de l’alimentation pendant quelques temps et se méfier des aliments très salés comme la charcuterie, les chips, les poissons fumés…
  • A chaque soir son légume préparé sans sel (pour le dîner, sans rien manger d’autre):
    • Lundi : 3 gros artichauts à la vinaigrette (sans sel)
    • Mardi : 250 gr d’épinards frais en branches
    • Mercredi : 10 asperges à la vinaigrette (sans sel)
    • Jeudi : exceptionnellement, 3 yaourts
    • Vendredi : 250 gr de tomates en salade
    • Samedi : 250 gr de concombre en salade
    • Dimanche : 1 belle salade de laitue

Pour booster l’élimination par les reins de l’eau qui gonfle les cuisses, la taille et la nuque :

  • Frictionner le bas de la colonne vertébrale énergiquement au gant de crin imbibé d’alcool camphré jusqu’à ce que la peau soit rouge.
  • Faire des exercices d’assouplissement des lombaires :
    • Couchée sur le dos, bras allongés de chaque côté, basculer les jambes en arrière et toucher le sol derrière la tête avec les pieds. Lever ensuite le haut du bassin 15 fois de suite.
    • A plat ventre, croiser les mains sous la nuque, décoller les jambes du sol tout en relevant la tête bien droite et creuser les reins pendant 30 secondes, puis relâcher
    • Debout, mains croisées sous la nuque, pencher le buste en arrière autant que possible 20 fois en faisant attention de ne pas perdre l’équilibre.

Action mécanique sur la cellulite :

  • Pincer, malaxer et masser vigoureusement les bourrelets matin et soir pour activer la circulation. Décoller les bourrelets autant que possible et terminer avec des tapotements très rapides. Conseil : pour des massages moins douloureux et plus efficaces, appliquer de l’eau de marronnier sur la zone à masser. Celle-ci peut être obtenue en faisant bouillir une poignée de feuilles de marronnier dans un litre d’eau (filtrer et laisser refroidir avant d’appliquer). Cette infusion est astringente et tonifiante.
  • Appliquer une pommade obtenue avec les ingrédients suivants (préparée en pharmacie) : 10 gr de teinture de fucus et 10 gr de teinture de laminaire (algues), 10 gr de teinture de lierre grimpant, 10 gr de teinture d’ulmaire (reine-des-prés) et 50 gr d’excipient transcutané.

Source : « Les Secrets du Docteur », André Lemaire (1965).

Traditionnellement, les femmes japonaises conservaient la beauté de leur visage grâce à quelques produits naturels et au respect de certaines règles d’hygiène corporelle et de vie.

Se masser le visage avec quelques gouttes d’huile d’olive, d’avocat, de sésame ou d’amande nourrit la peau et préserve sa jeunesse

Bannissez crèmes, baumes, lotions et autres cosmétiques vantés dans la pub et les magazines féminins ! Dans l’art de vivre zen, simplifier sa vie, c’est l’enrichir. Appliquer ce principe du « moins pour plus » signifie aller à l’encontre de ce que prône notre société de consommation et en particulier, en finir une fois pour toutes avec la panoplie des produits de beauté commerciaux qui envahissent si facilement notre salle de bains. D’autant que ceux-ci n’ont pas d’efficacité réelle, explique Dominique Loreau dans son livre inspiré du mode de vie japonais traditionnel, « L’Art de la Simplicité ».  Soins de jour ou de nuit, purifiants, démaquillants ou hydratants, rajeunissants ou raffermissants, pour peaux matures, sèches ou grasses, pour les lèvres, le cou ou le contour des yeux… Stop! Arrêtez de gaspiller votre argent à vous abîmer la peau disent les adeptes de la zen attitude, et suivez plutôt les quelques conseils ci-dessous:

  1. Nettoyer et démaquiller le visage avec un savon doux (au miel par exemple) le soir. Le matin : juste de l’eau froide ou mieux, glacée, puis tapoter le visage du bout des doigts
  2. Nourrir la peau (seulement quand elle « tire » ou est sèche) avec quelques gouttes d’huile naturelle préchauffée dans les paumes des mains : huile d’olive, d’avocat, de sésame, d’amande… Masser le visage avec cette huile en insistant sur le pourtour des yeux
  3. Nettoyer le visage en profondeur de temps à autre par un bain de vapeur aux huiles essentielles (2 ou 3 gouttes d’huile essentielle de citron ou de lavande, par exemple, dans 200 cl d’eau bouillante). Ensuite appliquer un masque obtenu en mélangeant à parts égales de la farine et du yaourt ou du jus de citron ou encore de l’alcool de riz, par exemple.
  4. Pour exfolier la peau, la frotter délicatement en petits mouvements circulaires avec de petits haricots rouges passés au moulin à grains et humectés
  5. Pour éliminer l’excès de sébum, frotter le visage pendant une à deux minutes avec l’intérieur d’une peau de papaye ou de mangue.
  6. Eviter tout ce qui attaque le foie : les excès alimentaires, trop d’épices, l’alcool, la viande et la charcuterie, le sel, le sucre et les huiles saturées. Une cure de vinaigre d’un mois permet de retrouver un teint clair : boire chaque jour 5 centilitres de vinaigre de cidre par exemple dilué dans de l’eau.
  7. Ne manger que des produits frais et non traités et boire beaucoup d’eau minérale
  8. Se coucher avant minuit et dormir de 6 à 8 heures par nuit, ni plus ni moins.
  9. Manger autant de produits à base de soja que possible car ils aident à rester jeune
  10. Ne pas s’exposer au soleil et se protéger le visage du soleil (chapeau…)
  11. Acheter un fond de teint de qualité de couleur aussi proche que possible de celle de la peau pour qu’il reste invisible. L’appliquer du bout des doigts en très petite quantité uniquement sur la zone T et sous les yeux. Trop de fond de teint bouche les pores.
  12. Se regarder souvent dans le miroir et ne pas fuir son image
  13. Sourire souvent car le sourire imprègne et embellit le visage
  14. Parler aussi peu que possible de soi-même, éviter le « je »

Source : « L’Art de la Simplicité – Simplifier sa vie c’est l’enrichir », Dominique Loreau

 

Autres articles

Grandes Tailles : qu’est ce que c’est ?

Irene

Arrêter De Fumer : comment y arriver ?

Irene

Les bienfaits de la Natation

Irene

Comment préparer un bain aromatique ?

Irene

Index Glycémique : qu’est ce que c’est ?

Irene

Médicament Anorexigène : qu’est ce que c’est ?

Irene